Géant docile parmi les félins, le Ragdoll est le plus grand chat domestique du monde.
Apparu récemment, il a la particularité de présenter un tonus nerveux très bas.


Le premier Ragdoll est né en Califormie dans les années 1960, d’un croisement entre une chatte blanche à poil long – peut-être une Persane, mais sans pedigree – et un Birman seal-point aux pattes gantées de blanc.

Des « poupées de chiffon »


Les hasards de la génétique.
Ce croisement produisit une portée de chatons énormes, aux marques sombres aux extrémités et au poil mi-long. L’éleveur remarqua alors que ceux-ci avaient tendance à se relaxer complètement lorsqu’on les prenait dans les bras et leur donna le nom de Ragdoll (poupées de chiffon, en anglais). Les chats des deux premières générations furent accouplés entre eux : les premiers spécimens purs de la race étaient nés.


L’explication fantaisiste.
On prétendit aussi que le faible tonus nerveux de ces chats était dû à un accident de la circulation survenu à la mère peu avant de mettre bas. Celle-ci aurait transmis à sa descendance cette particularité, considérée comme une séquelle de son traumatisme. Bien évidement, cette explication n’a aucune valeur scientifique, mais elle contribua largement à faire du Ragdoll une curiosité aux États-Unis. Comme le Maine Coon, il s’exporte aujourd’hui avec succès en Europe et en Océanie.




Un grand Birman


Le Ragdoll ressemble au Sacré d Birmanie : marqué de sombre, au poil long, il peut avoir les pattes gantées. Cependant, il est plus corpulent et sa robe est en réalité mi-longue, car courte autour de la tête et longue vers la queue. Douce et soyeuse, sa fourrure est aussi moins propice aux nœuds et n’a besoin que d’un entretien modéré.

Les couleurs.
Contrairement aux autres races marquées, les Ragdolls ont une robe assez sombre. Parmi les motifs reconnus, on compte les variétés à marques, à pattes gantées et bicolores, mais d’autres couleurs sont à l’étude. Les seal-point et blue-point sont les plus courants. Les chats marqués doivent présenter des extrémités et un masque bien dessinés, comme les Siamois. Les chats aux pattes gantées, les plus proches du Sacré de Birmanie, sont aussi marqués. Les bicolores présentent un V inversé sur le masque, qui commence sur le front puis couvre le nez, les moustaches et le menton. Le V ne doit pas se prolonger au-delà des yeux.


Un géant.
Le Ragdoll est un chat d’une taille exceptionnelle. Proportionnellement, sa tête est moyenne ou grande, avec un crâne plat entre oreilles. Les joues pleines s’affinent vers un museau rond et un menton bien marqué. Le nez est de taille moyenne et légèrement courbé. Les oreilles, elles aussi moyennes, sont arrondies au bout. Les grands yeux ovales du Ragdoll sont toujours bleus, si possible bleu foncé. Le corps musclé dégage une impression de puissance maîtrisée. Les pattes sont massives et légèrement plus longues à l’arrière qu’à l’avant. La robe est lissée sur le corps et semble se craqueler avec chaque mouvement du chat. Une collerette de poils longs entoure la tête. La queue est longue et touffue. Comme les Siamois, les chatons Ragdolls naissent blancs. Les marques se développent dans les premières semaines. La couleur et le motif de la robe ne seront définis qu’au bout de deux ou trois ans.


Un chat d’intérieur


De caractère exceptionnellement docile, le Ragdoll s’adapte parfaitement à la vie en appartement. Il se dépense peu et ne chasse pas, ce qui a contribué à sa popularité en Australie, où la faune exotique souffre de la multitude des chats domestiqués. Cette quasi-absence d’activité physique n’empêche pas le Ragdoll d’apprendre vite. Il aime la compagnie et s’entend très bien avec les enfants. C’est peut-être le seul chat qui apprécie d’être manipulé. Il faut cependant veiller à ce que les enfants n’abusent pas de leur jouet vivant, car le Ragdoll lui-même ne protestera pas.



Profil de la race


Espérance de vie: 11 à 13 ans

Poids à l’âge adulte: 4.5 à 10 kg

Nombre moyen de chatons par portée: 3 ou 4

Tempérament: Calme et docile, le Randoll aime les enfants et s’adapte bien à la vie d’intérieur même en appartement.
Il ne chasse pas et n’a pas besoin de se dépenser. Il devient mature lentement.

Robe: marquées de sombre aux extrémités, à pattes gantées, et bicolore en seal-point, chocolat, bleu et lilas.

Problème de santé lié à la race: Il n’existe pas de problème de santé spécifique au Ragdolls. Mais parce que c’est un grand chat de nature assez paresseuse, il a tendance à devenir obèse. Il faut donc prendre garde à ne pas le nourrir excessivement.










© Chatterie Jovisca