Très proches l’un de l’autre puisqu’ils sont cousins,
le British Shorthair et l’européen sont à l’origine de la plupart des chats à poil court sans pedigree.


Tous les Shorthairs ont la même origine (voir : L’américan Shorthair) : amenés par les Romains sur les îles Britanniques, ils se seraient ensuite disséminés, acquérant des caractéristiques légèrement différentes selon les pays. Malgré son apparence ronde et caressante d’ours en peluche, le Shorthair est l’une des meilleures races de chasseurs. Plus trapu et plus lourd que les Orientaux, il est aussi plus silencieux. Malgré son poil dense, son aspect massif et ses origines locales ont limité sa popularité dans les expositions félines. Le British Shorthair a gagné les premiers concours en Angleterre vers la fin des années 1890, puis fut éclipsé par les poils longs comme le Maine Coon ou le Persan. Mais on retrouve ses gènes en abondance chez de nombreux chats sans pedigree à poil court et ce, dans le monde entier.


Un standard commun


Les différents types de Shorthairs ont à l’origine les mêmes standards de race, bien qu’en 1982 l’Européen ait acquis son propre statut.


Tout en rondeur et en puissance
Les British Shorthairs et les Européens sont bien équilibrés, avec un corps massif et une large poitrine. Les pattes sont courtes et puissantes, la queue touffue avec le bout rond. La tête est grosse, ronde et large entre deux petites oreilles. Les yeux sont grands et ronds, couleur cuivre, orange ou vieil or. Le menton est ferme, le nez court avec un léger creux à la base.


La fourrure
Les poils sont courts, denses et crépus. La race ayant évolué dans un climat froid et humide, le pelage est étanche. Aussi ces chats ne se laisseront pas dissuader de se livrer à leur activité favorite, la chasse, par un peu de pluie ou de neige. Brossé et caressé quotidiennement, un British Shortair ou un Européen gardera une fourrure superbe.




Des couleurs variées


Les couleurs unies
On trouve des Shorthairs de presque toutes les couleurs. Les couleurs unies classiques sont le bleu proche de celui des Chartreux, le noir, le roux, le crème et le blanc. Chocolat et lilas se sont ajoutés à la liste depuis peu.


Les couleurs multiples
Le tabby moucheté classique est toujours très populaire, mais le plus étonnant demeure le silver tabby, avec ses marques denses et noires sur fond argenté. On trouve les motifs écaille-de-tortue et bicolores principalement chez les femelles. Il existe aussi des teintes fumées et bicolores et le tabby moucheté est maintenant reconnu avec ses propres couleurs.


Les yeux
Bien que la majorité des Shorthaires aient les yeux or, les blancs peuvent les avoir bleus ou vairon (c’est-à-dire l’un bleu et l’autre d’une couleur différente).


Les variantes
Le Chartreux, un chat français qui tirerait son nom d’un monastère du XVIe siècle est proche du British Bleue. La seule différence semble être une tête légèrement moins ronde et un pelage plus argenté. Ces deux races ont importé le motif des Siamois : des extrémités colorées se détachant sur un pelage pâle. La couleur de fond est plus foncée que chez les Siamois et tend à s’assombrir avec l’âge. Cette variation est connue sous le nom de Seal Point Shorthair.




Ne pas soulever!

Les Shorthairs sont robustes, affectueux et intelligents, moins caractériels, moins bruyants et demandeurs que les Orientaux. Les éleveurs affirment qu’ils n’aiment pas être soulevés, mais cela ne les empêchera pas de sauter sur vos genoux quand ils en auront envie pour se faire caresser. Ils sont faciles à élever et leurs chatons sont vigoureux. Anomalie curieuse pour des chats à poils courts, environ la moitié des British Shorthaires sont de groupe sanguin B.




Profil de la race


Espérance de vie: 14 ans
Poids à l’âge adulte: 3,5 à 8 kg
Nombre moyen de chatons par portée: 4
Tempérament: tranquille autonome, rarement caractériel, même s’il n’aime pas être porté, le Shorthair est facile à vivre.
◊ Il aime la compagnie, mais se révèle peu demandeur (une race intéressante pour ceux qui débutent).
◊ Adapté à la vie en intérieur, il apprécie néanmoins de pouvoir sortir car il est bon chasseur.
Son pelage: facile à brosser, doit l’être chaque jour.
Robe: toutes couleurs unies, écaille-de-tortue, tabby, tipped, smoke ou bicolore.
Problème de santé lié à la race: Mis à part la surdité, trait souvent héréditaire chez les chats blancs, les British Shorthaires et les Européens ne présentent aucun problème de santé spécifique à leur race.










© Chatterie Jovisca