Le Bobtail japonais est une race très ancienne, comme l’attestent de multiples gravures et manuscrits japonais. Sa queue, qui ressemble à un pompon, fait de ce chat un phénomène unique au monde.

On pense que le Bobtail fut importé de Chine ou de Corée au Japon il y a plus de 1000 ans. Mais il est difficile de déterminer précisément la date d’apparition de cette race spécifique à la queue en pompon (en anglais, bobbed tail signifie queue coupée au carré).


Entre légende et histoire

Une mutation bienvenue
L’origine du Bobtail remonte probablement à une race de chats domestiques à poil court qui auraient muté en perdant leur queue, comme les chats de l’île de Man. Le gène s’est ensuite transmis sur tout l’archipel japonais. On suppose que certaines croyances ont ensuite favorisé le développement du Bobtail. En effet, les Japonais pensaient qu’une queue de chat fendue au bout était un signe du démon et préférèrent les queues courtes, sans marques.


Chats en liberté
Selon la tradition, les chats étaient les compagnons favoris des aristocrates japonais. En réalité, ils avaient leur place dans toutes les couches de la société. En 1602, les rongeurs se firent si nombreux au Japon qu’ils menacèrent l’industrie florissante de la soie. On laissa alors les chats en liberté dans tout le pays pour le débarrasser de ce fléau, ce qui empêcha à l’époque le développement de l’élevage sélectif.


La découverte du Bobtail
Le Japon resta un pays fermé pendant plusieurs siècles, et ce n’est qu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale que les amateurs de chats eurent l’occasion d’admirer le Bobtail. Des militaires américains en mission au Japon organisèrent les premières expositions félines du pays. En 1963, un Bobtail impressionna beaucoup le jury. Cinq ans plus tard, un éleveur américain se fit envoyer quelques spécimens. La race est reconnue aux États-Unis, mais pas en Europe.




Une allure particulière

Le signe distinctif du Bobtail japonais est sa queue, petite (8 à 10 cm) et recourbée, qui produit un effet de pompon. Elle se tend dès que le chat est en alerte ou veut manifester sa présence.


Des standards moins stricts
Au regard des règles appliquées aux chats appartenant aux races sans queue, comme le chat de l’île de Man, le Bobtail bénéficie d’une grande liberté en ce qui concerne les standards admis dans les expositions. La queue entortillée et autres traits habituellement considérés comme des défauts sont admis, tant que la queue demeure clairement présente et mesure moins de 10 cm. Le croisement avec les chats de l’île de Man a néanmoins été fortement combattu pour conserver des races distinctes et éviter que ne se répandent les maladies spécifiques au chat de l’île de Man.


Une race affinée
Les croisements sélectifs ont progressivement réduit la taille de ce chat. En effet, les éleveurs favorisent aujourd’hui des chats plus raffinés que la race d’origine. Le Bobtail est maintenant de taille moyenne, fin mais musclé, avec un poil plutôt court et soyeux, et peu de sous-poil. Sa morphologie est typique du chat oriental à poil court : il présente une tête fine, des pommettes hautes, des yeux inclinés et un nez allongé, ce qui lui donne une allure caractéristique. Les yeux peuvent être or, bleus ou vairons.


La robe
Toutes les couleurs et tous les motifs sont possibles à l’exception des marques sombres aux extrémités (Siamois) et de l’agouti (Abyssin). Le plus prisé est le Mi-Ke (trois couleurs) qui a la réputation de porter chance, surtout s’il a les yeux vairons. Le blanc et noir ainsi que le roux et noir sont également très populaires. Il existe une variété à poil long qui résulte d’un gène récessif, mais elle reste rare.


La robe
Toutes les couleurs et tous les motifs sont possibles à l’exception des marques sombres aux extrémités (Siamois) et de l’agouti (Abyssin). Le plus prisé est le Mi-Ke (trois couleurs) qui a la réputation de porter chance, surtout s’il a les yeux vairons. Le blanc et noir ainsi que le roux et noir sont également très populaires. Il existe une variété à poil long qui résulte d’un gène récessif, mais elle reste rare.


Le tempérament
Les Bobtails adorent nager et sont faciles à éduquer. Ils ont souvent la sympathique habitude de lever une patte avant en signe de contentement. Amicaux et curieux, ils s’intègrent parfaitement dans une famille.




Profil de la race


Espérance de vie :14 à 16 ans
Poids à l’âge adulte : 2.5 à 4.5 kg
Nombre moyen de chatons par portée: 3 à 5 chatons
Tempérament: actif, curieux et aimant la compagnie des hommes et des autres animaux, le Bobtail est le compagnon idéal de la famille.
Il peut néanmoins faire des dégâts s’il s’ennuie. Il s’adapte bien à la vie en appartement à condition de ne pas être laissé à lui-même.
Son entretien est facile même pour la variété à poil long.
Robe: toutes les couleurs sont possibles sauf les marques sombres aux extrémités (type siamois) et l’agouti (type Abyssin)
Problèmes de santé liés à la race : Il n’existe pas de problème de santé spécifiquement lié au Bobtail japonais.










© Chatterie Jovisca