American Shorthair


Ancêtre du poil court commun des États-Unis.
Très proche du British Shorthair et de l’Européen, est aussi populaire dans son pays d’origine.


Un immigré croisé


Des ancêtres européens
Le premier chat domestique des États-Unis arriva probablement avec les colons européens, par bateau, au début du XV11e siècle. On suppose que les poils courts sans pedigree furent utilisés en Amérique du Nord pour protéger les récoltes des rongeurs.

Du chat commun au chat de race
Le X1Xe siècle vit l’apparition des premières expositions félines. Mais les juges et les éleveurs Américains préféraient alors les poils longs nationaux plus spectaculaires, comme le Maine Coon. Ce n’est qu’au début du XXe siècle que le poil court américain, croisé avec un British Shorthair, fut reconnu. Des croisements avec d’autres chats importés vinrent enrichir la race. Appelée d’abord simplement Shorthair, puis Domestic Shorthair, elle ne prit le nom d’American Shorthair qu’en 1965, année au cours de laquelle un tabby à poil court fut sacré Cat of the Year (chat de l’année).



Une race à part entière


Plus fin et plus puissant
L’american Shorhair n’a pas connu la même évolution que ses cousins, le British Shorthair et l’Européen. Moins corpulent, il a une tête moins rectangulaire, des pattes et un nez plus longs, des oreilles plus grandes. Son corps, à la fois plus fin et plus puissant, rappelle que ses ancêtres ont dû s’adapter à la vie de ferme de leurs maîtres pionniers. Les croisements sélectifs visent à accentuer ces caractéristiques, sans pourtant les exagérer. En effet, on n’a compris que récemment toutes les conséquences des manipulations génétiques; les races les plus prisées souffrent aujourd’hui trop souvent de défauts dus à des sélections irréfléchies.

Une fourrure épaisse
L’American Shorthair a une robe dense qui le protège aussi bien que celle du Maine Coon contre les hivers rudes. Elle se décline en une trentaine de couleurs et motifs, le plus connu étant le tabby, soit en marron traditionnel, soit en argenté. Le calico (écaille-de-tortue sur blanc) et le bicolore sont aussi très prisés. De nouvelles couleurs sont en cours de création.

Un chasseur paisible
L’American Shorthair est un chasseur redoutable, mais son caractère facile en fait un chat domestique idéal. Il n’est pas exigeant, mais il vaut mieux le laisser sortir souvent.



L’Exotic Shorthair


Cette race, apparue au milieu des années 1960, est le produit de croisement entre le Persan et l’American Shorthair (ou d’autres Shorthairs). C’est un chat à poil court, mais à la robe douce et laineuse, se déclinant dans toutes les couleurs du Persan et du Shorthair. Sa tête est plus ronde que celle du Persan, mais il partage par ailleurs les défauts (problèmes dentaires et obstruction des canaux lacrymaux) et les qualités de cette race. Hormis la robe et la tête, le standard de l’American Shorhair est d’ailleurs le même que celui du Persan.

Profil de la race


◊ Espérance de vie : 14 ans ◊
◊ Poids adulte : 3,5 à 8 kg ◊
◊ Nombre moyen de chatons par portée : 4 ◊
◊ Tempérament : à l’aise et amical avec l’homme, l’American Shorthair a néanmoins besoin de sortir.
C’est un redoutable chasseur. Sa robe s’entretient facilement, mais quotidiennement. ◊
◊ Robe : uniforme et écaille-de-tortue; smoke, shaded, tipped, tabby, shaded tabby et bicolore; tabby bicolore; tabby bicolore argenté. ◊
◊ Problème de santé lié à la race : Il n’existe pas de problème de santé spécifique aux American Shorthair ◊











© Chatterie Jovisca