Vous avez perdu votre chat et vous aimeriez lui rendre hommage ?

Envoyez-moi un courriel avec la photo de votre chat,
l'année de sa naissance, de son décès et un petit message.






En mémoire de Poussy (juillet 1989 - 15 mars 2002)



Notre chatte « POUSSY » née en juillet 1989 vient de nous quitter le 15 mars 2002, mais nous la regrettons toujours. Abandonnée par sa mère en compagnie de ses quatre frères et sœurs et trouvée dans des buissons de la commune de Montolieu (Aude), elle nous a donné tout son amour pendant près de treize années. Adorable et toujours disponible pour jouer, elle faisait de gros câlins et nous manque énormément. Seuls ceux qui ont perdu un animal peuvent comprendre l’ampleur du gouffre qu’elle nous a laissé.






En mémoire Nini(1988 - 1998)



Toi, petite boule de poil trouvé en forêt, je t'ai élevé au biberon, bercé, chanté des berceuses comme à un bébé. Tu étais un chat merveilleux, fidèle, joueur, si câlin, tu étais mon bébé, Mon Nini. Ce vendredi 13 mars 1998, ton souffle t'a quitté, cela faisait si longtemps que tu souffrais si j'avais pu te garder, jamais je ne l'aurais fait faire, mais je n'avais plus le choix, plus le droit d'espérer à ta guérison, j'ai dû faire abréger tes horribles souffrances... Je t'ai chanté une dernière berceuse, on ne s'est pas quittés des yeux et tu es parti, doucement, j'étais si malheureuse mais tu ne souffrais plus... Si tu savais Mon Nini comme je t'ai aimé, tu as laissé un grand vide dans ma vie, tu me manques...





En mémoire de Oxibule



Blanche, oeil bleu, œil jaune.
Décédé il y a trois ans, mais je la sens toujours présente.





En mémoire de Bébé



À mon chat Bébé, qui fut ma joie et mon bonheur pendant plusieurs années. Combien de larmes j'ai versé lors de ton départ, mais je devais te laisser partir car tu étais bien malade. Maintenant tu es au paradis des petits mines et tu es heureux. En pensée je te fais une belle caresse et t'aime toujours.







En mémoire de Pompon (1992 - 2004)



Je me rappelle il y a 12 ans lorsque j'ai vu apparaître devant moi cette boule de poils. Mon cœur a fait trois tours tellement j'étais contente. Je me rappelle aussi que rendu dans l'auto pour te ramener à la maison j'avais fondu en larmes de joie. Tu m'as donné tellement d'amour. Tu me donnais de gros câlins en te frôlant la tête sur mon visage, tu me placotais souvent dans ton langage, mais on se comprenait. De plus, ton amour exceptionnel que tu procurais à ta progéniture montrait très bien ton doux caractère et ton attachement. Lorsque les chattes venaient d'accoucher et qu'elles allaient boire ou manger, c'était toi qui allais réchauffer tes bébés, même lorsqu'elles les allaitaient tu restais pour veiller au grain, j'ai trouvé assez exceptionnel ton agissement. Il est arrivé un temps où il a fallu que je te conduise à ton dernier repos, la maladie avait pris le dessus, cela a été très difficile. Sache que je t'ai beaucoup aimé et que je garderai dans mon coeur le doux parfum de notre complicité...
De ta maîtresse qui ne t'oubliera jamais