Il est dangereux de faire voyager un chaton en liberté dans un véhicule, autant pour le chaton que pour les passagers. Une caisse est indispensable pour transporter le chaton en toute sécurité. Pour son confort, placez une couverture au fond. Sachez que le stress du transport peut provoquer des « oublies », veillez à emporter un rouleau de papier absorbant et un autre tapis. Pensez à prendre la caisse assez grande car elle pourra servir également lorsque votre chaton sera devenu adulte. Une caisse obscure rassurera votre chaton qui se sentira bien protégé.



Les chats sont en général attachés à leur territoire et n’aiment pas voyager. Ces quelques conseils vous vous aideront à lui rendre les transports plus agréables. Une visite chez le vétérinaire, les vacances, un changement d’adresse temporaire ou définitif vous obligent à transporter votre compagnon. Or, il n’y a rien qu’un chat déteste plus qu’être saisi par surprise, enfermé et emmené de force dans un lieu étranger. Prenez donc soin de réduire son trouble autant que possible.


Le panier de transport


Un animal effrayé devient imprévisible et il est alors capable de s’enfuir ou de se faufiler à l’extérieur. C’est pourquoi un panier spécial pour les transports est indispensable. Si vous avez deux chats qui s’entendent bien et que le panier de transport est assez grand pour leur permettre de se retourner, vous pouvez vous contenter d’un seul panier, sauf en avion. En effet, les normes des compagnies aériennes vous contraindront probablement à mettre un chat par panier. Renseignez-vous à l’avance.




Comment le choisir ?
Dans l’idéal, il sera à la fois léger, facile à nettoyer et bien ventilé. Un panier en osier n’empêchera pas votre chat de s’enfuir et ne lui offrira aucune isolation. Les caisses en fibre de verre ou en plastique sont bien appropriées. Pour les courts trajets, par exemple en transports en commun, il existe de grands sacs de voyage avec fermeture éclair, comportant des trous de ventilation et même souvent une fenêtre transparente plastifiés. Cependant, si la plupart des chats sont curieux de ce qui se passe à l’extérieur, certains préfèrent l’obscurité. Si c’est le cas du vôtre, vous pouvez boucher cette fenêtre, avec une serviette par exemple. Le sac de voyage à fermeture éclair, plus petit et lus léger que la plupart des paniers, est souvent muni d’une bandoulière. Cependant, évitez de le porter à l’épaule si vous y transportez un chat nerveux.


En voiture :
Ne cédez pas à la tentation de laisser sortir votre chat de son sac pendant le voyage. Il peut en effet être dangereux pour le conducteur. Le panier doit être bien arrimé sur la banquette ou posé au sol. Durant les longs trajets, le ronronnement du moteur provoque généralement l’assoupissement des animaux. Mais si le vôtre déteste voyager, n’hésitez pas à demander à votre vétérinaire un léger calmant. Votre vétérinaire voudra probablement examiner votre chat avant de lui prescrire un sédatif. Il faut compter une demi-heure pour qu’il soit efficace et l’effet peut durer jusqu’à huit heures.


En avion :
Pour les voyages en avion, les chats doivent être installés dans une mallette spéciale aux normes de la compagnie. Renseignez-vous l’avance. Si le vol est long, il est préférable de donner un sédatif à votre chat.




Le déménagement
Bien que parfois perturbé par les transports, un chat est capable de s’habituer à toute nouvelle situation et, la plupart du temps, il accepte sans problème un déménagement momentané ou définitif. Il suffit de lui donner le temps de se familiariser avec sa nouvelle installation, en veillant à ce qu’il ne sorte pas avant quelques jours. Vous pouvez le laisser faire sa première sortie juste avant un repas : s’il s’aventure un eu trop loin, vous pourrez le rappeler avec des bruits d’écuelle. N’oubliez surtout pas d’inscrire vos nouvelles coordonnées sur sa plaque et ne perdez pas sa carte de tatouage. Votre chat aura probablement besoin d’un peu de temps pour établir son territoire vis-à-vis des chats du voisinage. Si vous restez peu de temps, gardez-le à l’intérieur pour lui éviter des bagarres superflues.


N.B.
Un chat qui mange juste avant de partir peut avoir mal au cœur et vomir pendant le transport. Aussi est-il préférable de ne pas nourrir votre chat moins d’une heure et demie avant le départ.


À mettre dans le panier de transport


Pour un court trajet, une couverture et un jouet dans le panier de votre chat suffisent. Mais pour les longs voyages, prévoyez les objets suivants :

  • Une couverture familière, épaisse pour l’hiver, légère en été.

  • Son jouet favori.

  • Des aliments secs, soit dans un récipient à l’intérieur du panier, soit à portée de main et que vous lui proposerez aux arrêts.

  • Un bol d’eau rempli à intervalles réguliers.

  • Des journaux froissés ou de la litière pour ses besoins naturels.











  • © Chatterie Jovisca