Une augmentation de la soif chez un chat peut être le signe d’un dysfonctionnement. Soyez donc attentif et consultez votre vétérinaire en cas de doute.

Les chats sont originaires de zones désertiques; contrairement aux chiens, ils n’ont besoin d’absorber que peu de liquide car leurs reins sont très efficaces. Ils peuvent boire légèrement plus en cas d’augmentation de la température, mais ils préféreront rechercher un endroit frais et ombragé afin de se reposer en évitant la chaleur.



L’augmentation normale de la soif


Certaines circonstances peuvent néanmoins les amener à boire plus, comme la gestation ou l’allaitement. La soif de votre chat peut également être accrue si vous le laissez prendre goût à certains aliments très salés comme le bacon ou les chips, ou encore s’il va mendier chez les voisins ou qu’il fouille dans les poubelles. Si votre chat boit beaucoup de lait, cela ne signifie pas qu’il a soif. En effet, lorsqu’un chat a soif, il boit de l’eau. Le lait n’est pas particulièrement recommandé, bien que les chats y prennent facilement goût. Une soif anormale peut être le signal d’alarme de problèmes de santé. Les vomissements ou la diarrhée provoquent une extrême déshydratation. Lors de blessures ou de brûlures, à la suite d’un accident par exemple, le chat peut avoir besoin de boire davantage. Certains médicaments peuvent en outre augmenter la soif. Dans ce cas, veillez à ce que le bol de votre chat soit toujours plein pendant sa convalescence.

La soif pathologique


Si vous ne trouvez pas d’explication satisfaisante au fait que votre chat boive plus que d’habitude, consultez votre vétérinaire, surtout si l’animal urine en excès.

Mesurer la soif d’un chat :
Avant la consultation, mesurez la quantité d’eau absorbée en moyenne par votre chat. Pour cela, remplissez son bol avec un verre doseur et recueillez ce qui reste au bout de 24 heures. La différence constitue la quantité bue par le chat. Répétez l’opération deux jours de suite si possible, afin d’obtenir une moyenne. Pour de meilleurs résultats, il est préférable de garder le chat à l’intérieur. En effet, il peut s’abreuver à d’autres sources, ou d’autres chats à la sienne. Les chats boivent souvent dans la cuvette des toilettes : il faut donc la fermer. Apportez aussi un échantillon d’urine afin que le vétérinaire puisse l’analyser. Cependant, recueillir l’urine d’un chat est une opération délicate.

Les causes :
L’insuffisance rénale est une des causes les plus fréquentes d’augmentation de la soif chez les chats âgés. L’urine est alors aqueuse car les reins ne fonctionnent plus. Les autres symptômes sont la perte de poids, la mauvaise haleine et les ulcères buccaux. Les maladies du foie (fréquentes chez les chats âgés), l’hyperthyroïdie due à une tumeur à la thyroïde, le cancer (du système lymphatique, en particulier) ainsi que le diabète sont également des causes possibles. L’analyse des urines et du sang, les radiographies et échographies permettent d’établir un diagnostic.




Signes de soif anormale


  • Vous devez remplir le bol de votre chat de plus en plus fréquemment.
  • Le chat tourne autour de son bol et semble peu disposé à s’en éloigner.
  • Le chat commence à boire l’eau de l’évier, des robinets qui gouttent ou de la cuvette des toilettes
    (c’est un comportement fréquent chez les chats, ne le prenez donc en considération que si c’est inhabituel chez le vôtre).
  • Il s’abreuve davantage dans les flaques ou les étangs.
  • Sa litière est constamment mouillée.
  • Le chat sort pus souvent afin d’uriner.



  • Source : Votre chat (John et Caroline Bower)










    © Chatterie Jovisca