On néglige trop souvent les soins bucco-dentaires chez les chats. Pourtant, un examen et un nettoyage réguliers de la bouche évitent bien des problèmes..

Une inspection régulière de la bouche de votre chat vous permettra de déceler rapidement tout problème, voire toute maladie. S’il n’apprécie guère qu’on lui touche la bouche, peut-être souffre-t-il. Vérifiez si ses dents sont blanches et intactes, et si les gencives sont uniformément roses. Si votre chat présentes des plaies au palais ou sur la langue, une haleine fétide ou s’il bave en se frottant la bouche, consultez un vétérinaire.

Les affections buccales


La gingivite
La gingivite est une inflammation des gencives. Chez le chat, elle peut avoir diverses origines. Elle peut être due à la plaque dentaire qui se forme entre les dents et les gencives à partir de bactéries, provoquant ce que l’on appelle une gingivite expulsive. À terme, le chat peut être victime d’une infection nécessitant un traitement par antibiotiques.


Certaines maladies, diabète, problèmes rénaux ou virus, peuvent causer une gingivite chronique. Cette affection est très douloureuse lorsqu’elle s’accompagne d’une ulcération étendue des gencives et des autres parties de la bouche. Il peut être nécessaire d’arracher les dents.




Les infections bactériennes
Les bactéries peuvent se propager entre la racine et l’alvéole de la dent jusque dans les os du crâne ou de la mâchoire inférieure. À ce stade la maladie se développe en détruisant l’os alvéolaire, ainsi que les ligaments qui maintiennent la dent. Celle-ci finit par tomber. Cette affection s’accompagne souvent d’abcès buccaux et de douleurs qui se manifestent surtout lorsque le chat mange.


La résorption alvéolaire
Au moins 60% des chats souffrent de résorption alvéolaire. Il s’agit de cavités qui apparaissent dans la gencive entre la racine et la couronne, distinctes des caries de l’homme dont les chats sont rarement victimes. Ces cavités finissent par atteindre le canal pulpaire. À terme, la couronne se désagrège. Ces lésions peuvent affecter la racine. Il n’existe aucun traitement véritablement efficace, à par l’extraction des dents touchées.


Les affections des muqueuses buccales
Les chats souffrent également de plusieurs maladies qui touchent les tissus sensibles de la bouche. Des gencives douloureuses et des ulcères peuvent être les signes d’une maladie virale telle que la leucose. Les granulomes éosinophiles (cancer de la peau), les gros ulcères aux lèvres, ou les ulcères protubérants sur la langue, le palais ou la gorge, ont une apparence particulièrement inquiétante. Ils sont souvent le résultat d’une allergie et peuvent être soignés par le vétérinaire.


Les tumeurs
Le problème le plus grave est la présence de tumeurs dans la bouche du chat. Celles-ci peuvent être malignes et doivent être retirées rapidement. Il est donc indispensable de faire examiner les dents régulièrement.




Comment brosser les dents de votre chat


Il faut le faire au moins une fois par semaine (voire deux fois si votre chat a déjà rencontré des problèmes dentaires). Enveloppez le chat dans un linge demandez à quelqu’un de le maintenir et soulevez la lèvre supérieure. Ouvrez ensuite la mâchoire et frottez les dents à l’aide d’une brosse à dents très souple ou d’un tissu trempé dans une solution saline diluée ou sur lesquels sera déposé un dentifrice spécial pour animaux. Si votre chat se débat trop pour que vous puissiez lui nettoyer les dents, emmenez-le chez le vétérinaire une fois par an pour un détartrage.




Prévenir les problèmes dentaires


Une rage de dents et une bouche endolorie peuvent empêcher votre chat de manger ou de faire sa toilette.
Pour éviter cela, il faut donc :


√ Nourrir votre chat de croquettes de bonne qualité ou lui donner un objet dur à mastiquer afin de prévenir l’apparition de tartre.

√ Nettoyer ses dents une fois par semaine ou les faire détartrer par le vétérinaire une fois par an.

√ Vérifier régulièrement si ses gencives ne sont pas rouges et sensibles, s’il n’y a pas de tartre marron, si ses dents ne bougent pas, ou s’il n’a pas mauvaise haleine.

√ Faire examiner sa bouche par le vétérinaire au moins tous les six mois.

√ Demander au vétérinaire d’examiner toute partie douloureuse de la dent, les bosses dans la bouche, ou des ulcères sur les lèvres, les gencives ou la langue..

√ Amener votre chat chez le vétérinaire s’il se frotte la bouche, bave ou mange difficilement.










© Chatterie Jovisca