Lorsqu’un chat souffre d’une blessure grave ou de symptôme apparu soudainement, le plus important est de rester calme : paniquer n’avance à rien. Manipulez le chat avec précaution afin de ne pas vous faire mordre ou vous faire griffer, les morsures et les griffes de chat s’infectent vite. Voir : À quoi servent les griffes. Ne prenez des mesures de premiers secours que si vous êtes sûr de vos gestes : ils ne doivent pas retarder l’appel du vétérinaire. Et n’oubliez pas que certaines interventions, comme la respiration artificielle ou le massage cardiaque, peuvent être hasardeuses et ne doivent être tentées que si le vétérinaire n’est pas immédiatement disponible.


Les premiers gestes à faire :

  • Vérifiez que le chat peut respirer. Ôtez tout corps étranger de sa gueule et tirez sa langue en avant.

  • Placez le chat en position de récupération, couchez sur le côté droit, et gardez-le au chaud.

  • Vérifiez son pouls. Sil n’en a pas, vérifiez la fréquence cardiaque (coté gauche de la poitrine, juste sous le coude).

  • Faites un massage cardiaque si nécessaire.

  • Arrêtez tout saignement.

  • Transportez le chat de façon sûre et rapide chez le vétérinaire.


  • Déplacer un chat blessé


    Tenez le chat d’une main par la peau du cou et soutenez la croupe de l’autre main. Soulevez-le doucement et posez-le dans un panier tapissé de tissu pour le transporter. Pour éviter de vous faire griffer, enveloppez-le serré dans une serviette, en ne laissant sortir que la tête. Un chat gravement blessé doit être placé sur un objet plat et dur comme un plateau métallique ou une planche. Un atlas routier conviendra parfaitement si vous êtes en voiture. Évitez tout mouvement inutile au cas où il y aurait des fractures ou une hémorragie interne. Cela est essentiel si vous soupçonnez une lésion vertébrale. Après avoir prévenu le vétérinaire de votre arrivée imminente, conduisez doucement pour éviter les secousses douloureuses qui risqueraient d’aggraver la situation.


    La respiration artificielle


    Si le chat saigne du nez, vomit ou recrache de l’eau suite à un accident ou à une noyade, il y a un risque qu’il cesse de respirer. Envoyez chercher de l’aide et tentez une respiration artificielle.

    1. Tirez sa langue en avant et retirez tout élément susceptible d’obstruer sa gueule. En cas de noyade, saisissez le chat par les pattes arrière et faites-le balancer entre vos jambes afin de libérer ses poumons et de stimuler sa respiration.

    2. Pour tout autre accident, allongez le chat sur le côté droit et étirez sa tête afin de permettre à l’air de circuler.

    3. Fermez la bouche du chat, entourez le museau avec vos mains et soufflez dans sa truffe environ 3 secondes. Faites une pause de 2 secondes et recommencez. Continuez jusqu’à ce que le chat recommence à respirer de lui-même.




    Le massage cardiaque


    Si le cœur du chat s’est arrêté, il faut immédiatement procéder à un massage cardiaque.

    1. Placez le chat en position de récupération (couché sur le côté droit). Posez la paume de la main contre son côté, juste derrière le coude.

    2. Étendez la main sur la partie la plus large de la poitrine avec le pouce d’un côté et les doigts de l’autre. Pompez rapidement et fermement la cage thoracique trois fois, en laissant moins d’une seconde entre chaque action, puis soufflez dans sa truffe en lui fermant la gueule.

    3. Répétez cette séquence 15 à 20 fois par minute jusqu’à ce que le cœur batte à nouveau. Continuez alors uniquement la respiration artificielle et faites-vous aider pour transporter le chat chez le vétérinaire au plus vite.


    En cas de thrombose de l’artère iliaque


    Si le chat miaule continuellement, ne peut pas bouger les pattes arrières, éprouve du mal à respirer et a la langue et les gencives bleues, il peut être atteint de thrombose iliaque. Dans ce cas :

    1. Allongez le chat sur le côté droit, tirez sa langue vers l’avant, étirez sa tête pour laisser passer l’air.

    2. Transportez-le délicatement chez le vétérinaire.


    En cas d’électrocution


    Si le chat mordille un fil électrique, il peut s’électrocuter et avoir des brûlures graves à la gueule et aux lèvres, voire un arrêt cardiaque.

    1. Coupez le courant avant de toucher le chat ou utilisez un matériau non conducteur, comme un morceau de bois, pour éloigner le chat de la source électrique.

    2. Si le chat est dans le coma, appelez immédiatement le vétérinaire. Gardez l’animal au chaud et vérifiez sa respiration et son pouls. Procédez à une respiration artificielle si nécessaire.

    3. Transportez-le au plus vite chez le vétérinaire.


    En cas d’hémorragie


    Une hémorragie non détectée peut mener à un état de choc et entraîner la mort. Avant de partir chez le vétérinaire, vous pouvez néanmoins intervenir.

    Pour les plaies de surface :

    1. Appuyez sur la partie qui saigne avec le pouce ou placez un coton et faites un pansement serré. Si le sang traverse, refaites un bandage par-dessus.

    2. En cas d’hémorragie à la patte ou la queue, faites un garrot : attachez une fine bande de tissu (n’employez ni ficelle ni élastique) autour de la queue ou de la patte, entre le cœur et la blessure. Placez un crayon ou un bâtonnet à l’intérieur du nœud afin de bien le serrer. Le garrot ne doit pas être gardé plus de 15 minutes.


    En cas d’hémorragie interne :

    Si le chat a eu un accident, si ses gencives sont bleues et qu’il semble léthargique, il peut être atteint d’une hémorragie interne. Dans ce cas :

    1. Calmez le chat.

    2. Maintenez des glaçons sur le museau pour arrêter le sang.

    3. Contactez votre vétérinaire si les saignements persistent.




    En cas de coupures et de morsures


    Ils peuvent être provoqués par un coup, un éternuement violent ou un problème médical.

    1. Calmez le chat.
    2. Maintenez des glaçons sur le museau pour arrêter le sang.
    3. Contactez votre vétérinaire si les saignements persistent.
    En cas de brûlures


    Une action rapide limite les dégâts de la peau

    Brûlures avec de l’eau ou de l’huile bouillante :

    1. Rafraîchissez la peau en tamponnant avec de l’eau froide. N’appliquez aucune crème.

    2. Placez une compresse froide (un tissu mouillé ou des glaçons).

    3. Amenez le chat chez le vétérinaire.


    Brûlure d’origine chimique :

    1. Protégez-vous et rincez tout doucement avec beaucoup d’eau pour enlever le produit.

    2. Consultez immédiatement le vétérinaire.


    Fourrure tachée par un produit nocif


    Si le chat est tombé ou a roulé dans de l’huile de vidange ou du mazout :

    1. Nettoyez la fourrure avec du détergent dilué. N’utilisez pas de paraffine ni de produits assimilés.

    2. Rincez abondamment.

    3. Si le chat s’est léché le poil, rincez la gueule avec un coton imbibé d’eau tiède. Contactez immédiatement le vétérinaire.


    Ingestion d’objets


    Les objets pointus tels que les arrêtes de poisson ou les aiguilles peuvent s’enfoncer dans la gorge. Le chat salive et se frotte la gueule avec la patte.:

    1. Pour éviter de vous faire mordre, placez un crayon non taillé en travers de la bouche du chat entre les mâchoires supérieures et inférieures.

    2. Retirez l’objet avec les doigts ou une pince à épiler si vous le voyez.

    3. Si vous ne pouvez pas l’atteindre ou ne le voyez pas, appelez immédiatement le vétérinaire.


    En cas de blessure avec un hameçon


    L’hameçon peut être enfoncé dans la bouche ou dans la peau. Si vous n’en voyez qu’un bout, ne tentez pas de le retirer : vous déchireriez la chair du chat. Ne touchez à rien et emmenez le chat immédiatement chez le vétérinaire.


    Si l’hameçon est accessible :

    1. Essayez de le faire sortir en le poussant ou coupez-le en deux et poussez la pointe vers l’extérieur.

    2. Si vous n’y arrivez pas, emmenez le chat chez le vétérinaire.


    En cas de piqûre de guêpe ou d’abeille


    En général, les piqûres se situent autour de la gueule et des pattes. Si la gueule ou la gorge enfle, appelez immédiatement le vétérinaire.

    En cas de piqûre guêpe :
    Les guêpes retirent leur dard et s’envolent. Le venin de la guêpe est alcalin. Il faut donc baigner la piqûre dans un acide dilué, comme le vinaigre.

    En cas de piqûre d’abeille:
    Le dard reste dans la peau. Ôtez-le à la pince à épiler. Le venin est acide ; il faut donc baigner la piqûre dans une solution alcaline comme le bicarbonate de soude.


    En cas de coup de chaleur


    N’enfermez jamais un chat dans une voiture ou dans une serre sans ventilation. Le coup de chaleur peut être fatal. Les premiers signes apparaissent après quelques minutes : respiration lourde ou haletante, épuisement, salivation, perte de conscience.


    1. Sortez immédiatement le chat

    2. Immergez-le dans l’eau froide ou tiède ou arrosez-le jusqu’à ce que la respiration ne soit plus haletante (normalement au bout de 5 minutes).

    3. Faites-lui boire de l’eau.

    4. Si le chat ne se remet pas rapidement, emmenez-le chez le vétérinaire.


    En cas d’empoisonnement


    Les appâts pour limaces ou certaines plantes constituent un danger potentiel. Certaines substances toxiques peuvent aussi être inhalées ou absorbées par la peau. Les symptômes sont la salivation, des vomissements soudains et violents, une perte de coordination des mouvements et des convulsions.

    1. Informez le centre des urgences des substances ingérées. Gardez le chat au calme et au chaud.

    2. Ne provoquez des vomissements que si le vétérinaire vous le demande. Suivez ses conseils. Il se peut qu’il dispose d’un antidote.




    La trousse de secours


    Il est utile d’avoir une trousse de secours pour votre chat à la maison ou dans votre voiture.


    Il est possible de la confectionner avec :


    Des bandes de largeurs diverses, dont une auto-adhésive ;

    De la gaze stérile ;

    Du coton ;

    De l’adhésif comme compresseur d’urgence ;

    Des ciseaux et une pince à épiler ;

    Une petite couverture pour garder un chat inconscient au chaud ou le transporter ;

    Des gants en latex jetables.




    Les poisons et leurs effets
    Substances
    Symptôme d'empoisonnement
    Ce qu'il faut faire
    Alcool
    Perte de conscience, vomissements,
    déshydratation
    Appelez votre vétérinaire
    identifiez l'alcool
    Antigel (les chats
    en aiment le goût)
    Perte de coordination, vomissement,
    convulsions
    Appelez votre vétérinaire
    une injection peut suffire
    Désinfectant
    nettoyant
    Vomissements, diarrhée
    convulsions
    Appelez votre vétérinaire
    identifiez le produit
    Insecticides
    (inhalés ou par contact)
    Contractions musculaires,
    convulsions
    Appelez votre vétérinaire
    il n'y a pas d'antidote
    Appâts pour rongeur
    Arsenic strychnine
    Le chat peut manger une proie empoisonnée
    Agitation, douleurs d'estomac
    vomissements, hémorragie, diarrhée
    Appelez votre vétérinaire.
    Dans certains cas
    il existe des antidotes.
    Appâts pour limaces
    les chats en aiment le goût
    Salivation, contractions musculaires,
    vomissements, diarrhée,
    perte de coordination, convulsions
    Appelez votre vétérinaire
    des soins rapides peuvent être efficaces

    Source : Votre chat (John et Caroline Bower)











    © Chatterie Jovisca