Votre chat maigrit ? Peut-être est-ce dû à une cause bénigne que vous découvrirez facilement.
Mais ce phénomène peut aussi être le symptôme d’une maladie plus grave.


Le poids normal d’un chat adulte en bonne santé se situe entre 2,75 et 5,5 kg Les chats orientaux à poil court sont plus lourds (ils peuvent atteindre 8 kg voire plus). Renseignez-vous sur le poids normal de votre chat en fonction de sa race et de son âge. Enfin, sachez que les chats vivant à l’extérieur sont souvent plus légers que les chats d’intérieur. La manière la plus pratique de peser votre chat est de monter sur le pèse-personne en le tenant dans les bras. Notez le poids puis pesez-vous et soustrayez votre poids du total combiné : la différence représente le poids du chat. Vous pouvez aussi faire peser votre chat par le vétérinaire.

Si votre chat passe l’été dehors, c’est un fin chasseur qui mange les souris qu’il attrape. Il est cependant probable que votre chat manque quelques repas à la maison, préférant rester dehors. Bien qu’il chasse , il obtiendra moins de calories en mangeant les souris qu’il attrape, car chasser représente une grande dépense d’énergie. Cela fait partie des changements de poids saisonniers et je ne pense pas qu’il y ait lieu de s’inquiéter.

Prenez compte du fait que votre chat peut sembler plus maigre à cause de la chute de son épais poil d’hiver.




Les pertes de poids bénignes


Les chats maigrissent vite lorsqu’ils ne mangent pas. Si votre chat qui vit à l’extérieur perd soudain du poids, c’est peut-être parce qu’il est resté plus d’une journée sans nourriture. Il est possible que votre chat prenne son repas en plusieurs fois. Un animal nouvellement arrivé dans la maison a pu finir celui-ci dans l’intervalle.

Un changement d’alimentation peut aussi entraîner une perte de poids. En effet, un chat refusera de se nourrir plutôt que de manger quelque chose qu’il n’aime pas. Dans ce cas, il vaut mieux revenir à l’alimentation antérieure. Par ailleurs, ne mettez jamais votre chat au régime sans avoir demandé conseil à un vétérinaire : il risquerait de manquer d’élément essentiel à sa nutrition.


Les pertes de poids pathologiques

Les symptômes :
Si la colonne vertébrale ou les hanches de votre chat deviennent saillantes sa tête anguleuse et ses yeux rentrés ou exorbités, son état doit vous alerter. Mais le cas peut se présenter où l’état général du chat se détériore sans qu’il y ait perte de poids : par exemple, quand le chat a l’abdomen gonflé, par rétention d’eau ou tumeur interne. Par ailleurs, bien que perdant du poids, un chat peut manger plus que d’habitude. Dans ce cas, il est probable que le chat souffre d’un dysfonctionnement de la digestion ou de l’absorption des nutriments, ou encore de problèmes métaboliques comme le diabète ou l’hyperthyroïdie.


Ce qu’il faut faire :
Une perte de poids inexpliquée doit faire l’objet d’un examen par le vétérinaire. L’une des premières choses à vérifier est la présence ou non de vers intestinaux (Voir : Les parasites courants ). Il peut donc être utile d’apporter un échantillon de selles de votre chat. Le vétérinaire fera un examen minutieux du chat comprenant une observation buccale. Des problèmes buccaux accompagnés de douleurs aux dents ou aux gencives sont une cause fréquente de manque d’appétit, en particulier chez les chats âgés. Diverses maladies, comme le coryza ou la leucose, font chuter l’appétit, de même que des douleurs chroniques ou des insuffisances du cœur, des reins ou du foie. Un amaigrissement peut également être le symptôme d’une tumeur en cours de croissance.




Se poser les bonnes questions

Si votre chat a un ou plusieurs de ces symptômes, consultez vite votre vétérinaire.

  • Avez-vous observé un changement récent dans la façon de manger de votre chat ?

  • Délaisse-t-il sa nourriture ou mange-t-il plus que d’habitude ?

  • Avez-vous modifié le régime alimentaire de votre chat ?

  • Avez-vous remarqué certains signes d’infestation par des vers en forme de grain de riz autour de l’anus ?
    Voir : Les parasites courants

  • A-t-il mauvaise haleine ? Bave-t-il, éprouve-t-il des difficultés à manger ?

  • A-t-il subi des crises récentes de vomissements ou de diarrhée ?

  • Boit-il plus que d’habitude ?

  • Avez-vous noté la présence de boules inhabituelles sous sa peau en le caressant ?

    Source : Votre chat (John et Caroline Bower)











    © Chatterie Jovisca