Comme dans le cas des humains, le surpoids des animaux commence lorsqu’ils consomment plus de calories qu’ils n’en dépensent. De nos jours, ce problème est très, très répandu! D’un côté, les propriétaires donnent des repas trop copieux à leur animal et lui offrent un nombre trop élevé de gâteries et, de l’autre, ils ne lui permettent pas de dépenser suffisamment d’énergie à l’extérieur.

On considère qu’un animal fait de l’embonpoint quand il a une surcharge pondérale de 5 à 15%, et qu’il est obèse lorsque cette surcharge est de 15 à 20% par rapport à son poids santé. Par exemple, un chihuahua qui devrait peser 4 lb mais qui en pèse 5 est obèse. Un chat adulte qui devrait peser 10 lb fait de l’embonpoint lorsqu’il pèse 11 lb et est obèse dès qu’il en pèse 12.


Signes qu’il est trop gras

  • Une couche de gras recouvrant ses côtes, vous empêchant de bien les distinguer les unes des autres au toucher.
  • Un ou deux bourrelets bien visibles, surtout en position assise.
  • De petites poignées d’amour dans le bas de son dos et à la base de la queue.
  • Une taille empâtée (on ne distinguera pas une courbure bien définie derrière ses côtes marquant sa taille).
  • Le bas du ventre aligné avec le bas de son thorax ou, pire encore, plus bas que ce niveau, au lieu de s’amincir après les côtes.
  • Moins d’endurance physique et de souplesse (il aura peut-être de la difficulté à sauter sur les meubles ou à monter les escaliers).



  • Une belle qualité de vie?

    Les animaux dodus sont beaucoup moins enjoués et actifs que les autres. Ils endurent moins bien la chaleur en été et sont plus grincheux. De plus, ils ont souvent des douleurs articulaires et ne se toilettent plus aussi facilement, ou même plus du tout, parce qu’ils perdent de la souplesse. Résultats? Les chats obèses ont souvent le poil terne et plein de pellicules, surtout sur le dos, sur l’arrière-train et sous la queue, qui est aussi souvent souillée d’urine ou de selles. Cela devient alors une source d’inconfort, d’infection et de mauvaises odeurs.




    Qu’est-ce qu’un poids santé?

    C’est le poids idéal, celui qu’on doit viser pour que notre animal reste en bonne santé. Ce poids varie pour chaque individu, et c’est votre vétérinaire qui pourra vous renseigner sur le poids idéal de votre animal, selon sa race et son mode de vie.


    Des risques sérieux

    Un animal ayant un surplus de poids :
  • Résiste moins bien aux infections et est moins apte à les combattre;
  • Est plus à risque de développer des maladies comme le diabète sucré, l’insuffisance certains troubles gastro-intestinaux et cardiovasculaires, etc.
  • Risque d’avoir de l’arthrite, des problèmes de dos, des déchirures de ligaments aux genoux et des troubles locomoteurs.
  • A moins d’endurance pendant l’exercice et sera fatigué plus rapidement.
  • Verra sa tension artérielle augmenter.


    Comment bien le nourrir?

    Les portions recommandées sur les sacs de nourriture pour chiens ou pour chats sont des moyennes, qui ne tiennent pas compte du mode de vie de votre animal et qui sont généralement beaucoup trop élevées. Heureusement, votre vétérinaire ou son technicien en santé animale peuvent facilement calculer pour vous le nombre de calories quotidiennes nécessaires pour votre animal, puis vous aider à convertir ce chiffre en quantité de nourriture par jour, selon le type de nourriture que vous lui offrez.


    L’aider à perdre du poids

    Rien de plus simple : il faut tout simplement réduire l’apport en calories et augmenter la dépense d’énergie. Pour que votre animal n’ait pas trop faim et que la perte de poids ne soit pas trop rapide (ce qui serait dangereux), je vous recommande fortement les nourritures de prescription vétérinaire formulée pour l’amaigrissement. Un suivi régulier avec votre vétérinaire permettra également de veiller à la santé de votre animal tout au long du processus. De plus, les friandises, souvent beaucoup plus riches en gras et en sucre qu’on ne le pense, contribuent certainement à l’obésité de nous animaux. Il faut donc choir les gâteries les moins caloriques possible et les offrir en petites quantités à votre animal.
    Source : Magazine Animal











  • © Chatterie Jovisca