Son image de félin solitaire ne reflète en rien sa facilité à communiquer avec ses congénères ou avec l’homme. Le chat fait preuve de talents de communication « hors normes ». Il utilise d’ailleurs des modes de communication différents selon qu’il veut se faire comprendre de l’homme ou d’autres animaux. Si la plupart de ses modes de communication sont tout à fait supportables, il en est un qui l’est beaucoup moins : c’est le marquage de son territoire.

Les maîtres de chats aimeraient bien comprendre le langage de leurs compagnons. Mieux encore serait de pouvoir parler le langage félin. Il vous surprendra peut-être d’apprendre qu’il est possible de converser avec votre chat.

Avant d’apprendre à parler « chat », il faut savoir que le chat communique de plusieurs façons. En effet, il utilise : La communication chimique; la communication verbale; le langage corporel. Lors de la communication chimique, le chat fait appel à ses hormones de plusieurs façons : Il urine pour délimiter son territoire; il se frotte sur des objets et sur des personnes; il lèche.

Cette forme de communication est dirigée vers ses congénères; avec les humains, le chat sait qu’il vaut mieux utiliser la voix. Il a même développé un son propre pour l’homme! En effet, le miaou franc et distinct que nous connaissons tous n’est utilisé que lorsque le chat s’adresse aux humains. À l’état sauvage, les petits félins ne s’en servent pas pour communiquer entre eux. Une étude du laboratoire de son et de la voix de la faculté de psychologie de l’Université Cornell a montré que le chat peut produire plus de 100 sons différents! L’homme ne peut toutefois en différencier qu’une quinzaine. Il a aussi été montré que lorsqu’un chat miaule pour exprimer un plaisir il sera de courte durée, et sa tonalité sera d’aiguë à basse. Quant aux miaulements de détresse, ils seront plus longs, et leur tonalité sera de basse à aiguë.




Le langage avec l’homme

Si votre chat ne comprend pas votre langage, hormis certains mots, il est très sensible au langage de votre corps et à vos attitudes. Il peut comprendre ce que vous ressentez (peine ou joie) et même anticiper ce que vous allez faire. Votre chat communique en permanence avec vous au travers d’un langage corporel « complet et explicite » et d’une grande variété.

Qu’est-ce qu’il dit?

Le chat utilise également plusieurs sons pour se défendre ou pour se protéger. En effet, il feule (la plupart vont employer le mot « crache ») lorsqu’il se sent menacé. Contrairement à la croyance populaire, le feulement n’est pas agressif. Le chat qui feule veut simplement signifier à l’individu qui s’est trop approché de prendre ses distances; si l’individu continue d’approcher, il s’expose à un comportement agressif. Le grondement est également une manière de dire : éloigne-toi!

Le chat peut aussi utiliser certains sons pour signifier qu’il est heureux, comme le ronronnement. Toutefois, un chat qui ronronne n’est pas nécessairement heureux. En fait, il le fait pour s’apaiser. Ainsi, il peut ronronner s’il a très mal ou s’il est très anxieux. Les scientifiques croient également qu’il se sert du ronronnement pour accélérer la guérison de certaines lésions tendineuses, voire de fractures! De plus, une récente étude de l’Université de Sussex a montré que le chat utilise aussi le ronronnement de sollicitation, qui est différent du ronronnement normal. Cette variation incorpore une vibration des cordes vocales qui entraine un son plus aigu. Le chat peut d’ailleurs exagérer ce son si cela lui permet de manipuler ses maîtres à sa guise. Selon des études, le chat préfère le ronronnement de sollicitation au miaulement, car la réponse du maître lui est souvent beaucoup plus favorable.

Il vous parle avec sa tête

La forme de ses yeux et la position des oreilles sont des indicateurs précis sur ce qu’il veut exprimer. Seuls ou combinés avec d’autres formes de communication, les signaux visuels sont également importants. L’expression d’un chat est instantanément compréhensible pour les autres félins.

Oreilles droites, ouvertes devant et yeux ronds : chat neutre.
Oreilles dressées, tournées vers les côtés, yeux froncés : chat en colère.
Oreilles baissées, pupilles rondes et dilatées : chat agressif.
Oreilles ouvertes devant, droites, yeux plissés : chat heureux

Les yeux :
Les pupilles dilatées indiquent la peur ou l’excitation. Un regard fixe annonce l’affrontement. Ces expressions sont amplifiées par le langage du corps, en particulier la position des oreilles.

Importance des moustaches Ne jamais les couper; car les vibrisses du chat lui servent à l’exploration tactile de son environnement et à la communication avec ses congénères.
Il vous parle avec son corps


Il frotte sa tête ou sa queue contre vos jambes : C’est le bonheur. Le chat se sent bien près de vous et veux partager avec vos son odeur.

Il vous piétine longuement les genoux : c’est le plaisir intense. Le chat exprime la jouissance qu’il ressentait lors de tétées. Il utilisait le mouvement de ses pattes autour des mamelles de sa mère pour stimuler l’afflux de lait. Il reproduit ce mouvement qu’il associe au plaisir pouvant même aller jusqu’à vous identifier à sa mère.

Il se roule par terre dès qu’il vous voit : c’est la soumission. Cette position qui n’est possible qu’avec les personnes avec lesquelles il est parfaitement détendu; c’est un acte de soumission associé à un moment de détente préalable.

Il remue la queue : ce geste exprime une excitation. Si vous caressez votre chaton et qu’il commence à remuer la queue, mieux vaut arrêter tout de suite car il n’apprécie pas et il vous le montre.



Il vous parle avec des sons

Le ronronnement : c’est la soumission et le contentement. Les chats commencent à ronronner lors des premières tétées ce qui exprime à la fois une très grande satisfaction et une dépendance totale vis-à-vis de la mère. Lorsqu’il ronronne avec vous, votre chat vous démontre sa soumission et son contentement.

Les grognements et les sifflements : c’est l’intimidation. Utilisées en cas d’agression, ils représentent des signaux d’intimidation dans sa stratégie de défense.

Le miaulement : ou plutôt les miaulements. En effet, il en existe une grande variété ayant chacun leur propre signification. Ils peuvent exprimer la demande, la plainte, la déroute, le refus… vous apprendrez très vite à les reconnaître en observant votre chat.

Il vous parle avec des gestes

Le frôlement : c’est l’intégration dans son territoire. Par ce geste, le chat dépose contre vos chevilles des sécrétions hormonales issues de glandes situées sous l’oreille. Il partage son odeur avec vous, vous montre son bien-être et vous intègre dans son territoire.

Le langage avec d’autres animaux


Les chats ont des moyens de communication subtils et variés qui leur permettent de détecter la présence et l’état d’agressivité des autres animaux. Ils peuvent ainsi facilement refuser ou accepter une rencontre. Le chat peut crier très fort. Si vous avec déjà entendu des chats crier lorsqu’ils se battent, vous avez certainement été surpris par la puissance de leurs cris. C’est que le chat cherche à impressionner son adversaire, comme s’il voulait lui faire croire qu’il est plus gros qu’il paraît. N’est-il pas vrai que c’est impressionnant?

Un chat effrayé a les pupilles dilatées, son corps est dans une position très compacte et sa queue est allongée le long de son corps. Lorsqu’un chat s’approche d’un autre chat en étant haut sur ses pattes, les moustaches pointées vers l’avant et la queue fouettant l’air en pointant vers le sol, il indique à son congénère qu’il est préférable pour lui de déguerpir.

Il y a aussi les nombreux mouvements utilisés lors des affrontements. Grâce au langage corporel, la majorité des affrontements entre chats se termineront avant que la confrontation physique soit nécessaire. Ainsi, au moyen de leur langage corporel, deux chats peuvent arriver à déterminer un terrain d’entente et éviter la bagarre!

Le marquage du territoire

Le marquage de son territoire par votre chat est un comportement naturel et un moyen de communication. Il s’effectue par dépôt d’odeurs, sécrétions d’hormones ou par griffures.

Le dépôt d’odeurs : le marquage par l’urine et/ou les fèces est de loin le plus courant. Il concerne prioritairement les mâles et intervient suite à un stress ou à une émotion (transport, intrusion d’un congénère). Ce marquage du territoire a pour but d’inspirer la crainte et de faire fuir tout intrus. Le jet d’urine est horizontal et puissant; il marque généralement une surface verticale (arbre, bas de murs, canapé et tout ce qui dépasse). Une stérilisation précoce du chat mâle permet d’éviter ce comportement désagréable et allonger son espérance de vie.

Les sécrétions d’hormones : des hormones particulières, appelées phéromones, jouent un rôle majeur dans le comportement sexuel et territorial du chaton. Laissées par frôlement sur un autre animal (chien ou chat), elles lui permettent de partager son territoire. C’est un signe d’acceptation qui ne peut se faire que si le chat est en parfaite confiance.

Les griffures : ces marques que votre chat peut laisser sur vos meubles, papiers peints, canapés ou arbres n’ont pas d’explication exacte. Associées ou non à d’éventuelles sécrétions venant de glandes voisines des coussinets plantaires, elles marquent son territoire. Ce marquage, qui peut être aussi une forme exercice, peut se transformer parfois en désastre lorsque le chat est apeuré et devient pour un temps incontrôlable.

La rencontre avec d’autres animaux

Lorsque la rencontre est inévitable et non désirée, le chat se lance dans une stratégie dissuasive où le bluff a une place prépondérante : cris, hurlements, dents visibles, coups de pattes…

Chez les chats mâles qui n’ont pas été castrées, il est important de surveiller les coups de dents, des griffes sur leur corps après un affrontement car des abcès peuvent en résulter.

La stérilisation améliore significativement leur sociabilité et permet de régler bon nombre de problèmes de voisinage. 75% des chats en Europe sont stérilisés. Cette intervention est à pratiquer dès l’âge de 6 mois. Demandez conseil à votre vétérinaire.

Mon chat me comprend-il?

Votre chat vous comprend facilement quand vous lui parlez, mais il associe les sons et les actions plutôt que de saisir le sens des mots. Par exemple, si vous lui dites « Viens manger! » votre chat accourra vers vous pour recevoir sa nourriture. Il a donc associé la sonorité « viens manger » avec le fait qu’il reçoit de la nourriture (une action spécifique). C’est pourquoi un mot court est beaucoup mieux compris par l’animal, qui en retient surtout la dernière syllabe. Si vous avez plusieurs chats à la maison, il vaut mieux que le nom de chacun d’eux se termine par une syllabe différente. Sinon, deux chats pourraient confondre leur nom.

Comment parler « chat »?


Voici un langage que vous pouvez utiliser pour que votre chat comprenne : le clignement des yeux. Fermez simplement les yeux lentement, puis ouvrez-les, mais en les laissant mi-clos, tout en regardant votre chat, un peu comme si vous vous endormiez. Détournez ensuite votre regard. Recommencez l’exercice. Votre chat vous répondra probablement de la même façon! En effet, en langage félin, il s’agit d’un geste courtois d’apaisement et de non-confrontation. Il est grandement utilisé par les vétérinaires et les techniciens en santé animale pour apaiser les chats lors d’un examen physique, ou lorsque l’animal est dans une cage. Vous pouvez utiliser ce geste pour calmer votre chat qui est en situation de stress ou rencontre un nouveau chat. Il est nettement préférable d’agir de cette façon plutôt que de le regarder directement dans les yeux car il interprète cela comme une confrontation.

Apprendre le langage « chat » est possible et amusant. Il est surtout très plaisant de voir notre chat nous répondre… vous aurez peut-être l’impression de pouvoir, vous aussi, le manipuler pour qu’il fasse ce que vous voulez!




L’odorat et le toucher


L’odorat du chaton :
À la naissance, les chatons sont aveugles et ne peuvent identifier leur mère et se diriger vers elle que grâce à son odeur caractéristique. Le chaton sait, aux vibrations des ronronnements produits par sa mère, qu’elle est toute proche. S’il s’est éloigné, la mère répond à ses gémissements en le guidant par ses appels.

Le chat adulte :
Le toucher et l’odorat jouent un rôle essentiel dans les relations entre chats adultes. Deux chats qui s’entendent bien passent des heures à dormir l’un contre l’autre à se lécher et à se saluer en se frottant mutuellement le museau. Comme votre chat ne peut atteindre votre visage, il vous salue en se frottant contre vos jambes, vous marquant de son odeur et prenant la vôtre. Puis il s’éloigne et commence à lécher son pelage pour l’enlever et retrouver la sienne. Les chats marquent sans cesse leur territoire avec leur propre odeur qu’ils déposent par l’intermédiaire des glandes de leurs pattes, de leur queue et de leur museau, en griffant ou se frottant.


Source : Magazine animal et Extrait du live du chaton (Royal Canin)








© Chatterie Jovisca