La toilette est avec le sommeil l’une des grandes activités du chat. Le chaton commence à se toiletter dès le quinzième jour de vie, avec sa langue, particulièrement râpeuse, mais aussi à l’aide de ses pattes. Les pattes avant sont alors humectées avec la langue et servent de véritables gants de toilette pouvant même atteindre les oreilles. Les pattes arrière permettent d’atteindre avec beaucoup de souplesse et d’application tout le dos, et les oreilles également.

À moins d’être très malade ou très âgé, un chat fait sa toilette régulièrement. Cependant, le brossage est nécessaire, surtout s’il s’agit d’un chat à poil long. En se léchant, les chats nettoient leur fourrure, se massent, se débarrassent des poils morts et stimulent leur circulation sanguine. Mais ce faisant, ils avalent souvent des poils, ce qui peut créer une boulette dans l’estomac. C’est pourquoi il faut brosser régulièrement la fourrure de votre chat. En outre, les chats âgés, sont moins souples et ont donc plus de mal à nettoyer toutes les parties de leur corps.

Le toilettage d’un chaton permet de l’habituer aux soins. Pour commencer, vous pouvez le caresser avec une brosse douce pendant qu’il mange ou se repose sur vos genoux. Lorsqu’il sera habitué à ce geste, passez à l’utilisation du peigne. Rappelez-vous que le toilettage est l’occasion de vérifier la dentition, les yeux et les oreilles, mais aussi de caresser votre chat, de jouer avec lui et de lui parler. Terminez le toilettage par un lustrage à la peau de chamois qui maintiendra le poil brillant et en bonne santé. Une petite friandise récompensera votre compagnon de sa patience. Ainsi pratiqué, le toilettage concourt au bien-être du chat, tant physiquement qu’affectivement.

La toilette du chat va rapidement devenir un moment privilégié d’échange et de partage entre votre chat et vous. De plus un beau pelage est le critère le plus apprécié chez le chat et il est le reflet de sa bonne santé comme de l’attention que vous lui accordez.


Si vous venez d’adopter un chat
Les chats abandonnés ont souvent été négligés et refusent d’être toilettés. Si vous venez d’adopter un chat dont les poils sont sales et emmêlés, n’utilisez jamais de ciseaux pour couper les nœuds, vous pourriez le blesser, surtout s’il se débat. Employez un après-shampoing démêlant. Si cela ne suffit pas, votre vétérinaire pourra lui donner un calmant et raser la fourrure emmêlée. Mais attention : un chat rasé risque d’attraper froid. Maintenez-le à l’intérieur et à l’abri des courants d’air. Pendant que sa fourrure repousse, brossez-le doucement avec une brosse de bébé ou un gant de caoutchouc. Peu à peu, le chat apprendra à aimer les soins que vous lui prodiguez.

Le brossage n’est pas un luxe

C’est une nécessité pour enlever les poils morts qui restent dans la fourrure et éviter à votre chat de les avaler. Un léchage trop important risque de provoquer l’ingestion de poils en trop grande quantité et la formation de boules de poils dans son estomac. Les boules de poils peuvent entraîner des vomissements et des diarrhées préjudiciables à sa croissance.

Il sera nécessaire d’avoir recours à une alimentation spécialement étudiée qui permette d’améliorer le transit digestif tout en expulsant les boules de poils. La régurgitation des boules de poils est un phénomène physiologique nécessaire, à ne pas confondre avec les vomissements dû à l’alimentation.

Il faut habituer très tôt votre chaton au brossage. Ce rituel deviendra très vite un moment de plaisir partagé et de complicité. Il est d’ailleurs conseillé de toujours terminer un brossage par un câlin ou une séance de jeu.

Les bons outils
Le peigne : il démêle les nœuds et aère les racines du poil.
Les brosses, les râteaux et la lame de mue : ils permettent le brossage du sous-poil (pour les animaux à poils denses) et retirent donc les poils morts.
Les brosses en caoutchouc : elles permettent de retirer les poils morts chez les animaux à poil ras.
Les brosses douces (en poils synthétiques ou en soie naturelle) : elles éliminent les saletés et poussières restant sur le poil, elles lustrent et lissent le poil pour un pelage brillant.
Le Furminator : il permet aussi de retirer aisément les poils morts, mais ne doit pas être passé sur votre animal avec la même fréquence.


Cas des races à poils courts


Un brossage hebdomadaire est largement suffisant. Avant le brossage, vous pouvez effectuer un massage à rebrousse-poil avec un gant « cotte de maille » qui éliminera les poils morts et tonifiera la peau. Le brossage s’effectue avec une brosse souple et si possible en soies naturelles, afin de ne pas endommager le pelage.

Placez-le sur un journal ou sur une serviette blanche : il vous sera ainsi plus facile de voir tomber des éventuelles déjections de puces (minuscules points noirs de sang coagulé). Terminez le toilettage en lissant la robe avec une peau de chamois ou un autre tissu doux pour le faire briller. Il faut utiliser une brosse douce pour bébé sur la fourrure d’un Rex.


Cas des races à poils long



La fourrure fine et douce des chats à poil long s’emmêle facilement, formant une bourre inextricable. Aussi ces chats ont-ils besoin d’un toilettage quotidien, en particulier les Persans. En revanche, le Maine Coon ou le Balinais ont très peu de sous-poil et sont plus faciles d’entretien. Un brossage quotidien de quelques minutes est souvent nécessaire pour éviter la formation de nœuds et de mèches et éliminer saletés et parasites. Un peigne en métal à grandes dents est l’outil le plus approprié. Vous devez toujours peigner votre chaton dans le sens du poil puis a rebrousse-poil afin de retirer en douceur les poils morts et de supprimer les petits nœuds. Prenez soin de ne pas faire mal au chat en tirant trop fort, en particulier dans les zones sensibles comme le ventre et les flancs. Lorsqu’un nœud résiste, agissez doucement avec un peu de patience plutôt que de tirer fort et d’arracher une touffe de poils. Un peigne pénètre mieux le pelage que la brosse mais il présente plus de risque d’irriter la surface de la peau. Bien choisir son peigne.

S’il y a des boules de poils, tenez les poils près de la peau et démêlez-les en les séparant doucement avec un peigne. N’utilisez surtout pas de ciseaux pour les couper, car l’animal pourrait être blessé s’il bouge soudainement. Si vous n’y arrivez pas, il vaut mieux consulter un toiletteur qui pourra races ces boules avec une tondeuse électrique.

Les zones situées derrière les oreilles et la collerette, inaccessibles à la langue du chat sont les plus propices aux nœuds et nécessitent un soin particulier. Vous terminerez l’entretien par la queue en la broussant dans le sens de la longueur (dans le sens du poil) pour lui donner un maximum de volume.



Première de mue
Durant le printemps et l’été, il faut intensifier les brossages et utiliser pour les chats à poils longs un gant de massage en caoutchouc, puis le peigne qui décolleront facilement tous les poils morts et pour les chats à poils courts, une peau de chamois.


Le bain



À moins que votre chat ne soit destiné à paraître dans des expositions, il n’a pas besoin de bain. D’ailleurs aucun chat, mis à part le chat turc du lac de Van, n’aime l’eau. Cependant, il est possible que vous ayez absolument besoin, de façon tout à fait exceptionnelle, de laver votre chat, s’il s’est roulé dans une substance nauséabonde, par exemple.

Dans ce cas, prenez quelques précautions. Demandez à quelqu’un de vous aider la première fois et si possible, donnez le premier bain quand le chaton n’a que quelques mois. Utilisez de l’eau chaude. Vérifiez la température en trempant le coude dans l’eau, l’idéal étant 38,6 C, c’est-à-dire la température corporelle du chat. Lavez votre chat dans un évier ou dans une baignoire, si possible munie d’une douche. Un tapis en plastique empêchera le chat de glisser. Ne faites pas couler trop d’eau au fond : 5 à 10 cm suffisent amplement.

Mouillez le chat progressivement puis savonnez la fourrure en massant pour que le produit pénètre jusqu’à la peau. Utilisez un shampoing doux pour bébé ou un shampoing spécial pour chats, mais évitez tous les produits pour chien. Rincez jusqu’à ce que l’eau soit claire pour éviter que l’animal ne lèche du shampoing. Séchez-le avec une serviette et placez-le dans une pièce bien chaude, à l’abri des courants d’air, pendant qu’il sèche. S’il le supporte, utilisez un sèche-cheveux à basse température.


Les griffes



Le chat utilise le plus souvent ses griffes pour marquer son territoire. Pour éviter les multiples dégâts qu’il peut occasionner, sans pour autant lui retirer son comportement naturel, il est recommandé de couper ou de faire couper les extrémités de ses griffes. Avant de pratiquer vous-même, demandez à votre vétérinaire qu’il vous explique quelle partie de l’ongle vous pouvez couper sans risque.


Comment procéder
La coupe des griffes n’est absolument pas douloureuse, mais n’est jamais appréciée par votre chaton. Il est donc très important de l’habituer très tôt pour diminuer sa méfiance. Choisissez un endroit confortable et vous installez le chaton sur vos genoux, le corps maintenu entre vos cuisses. Entre chaque coupe, il est conseillé de décontracter l’animal en lui caressant le ventre régulièrement.

La pince dit « à guillotine » est l’outil idéal. Vous sectionnez la pointe blanche de la griffe sans jamais approcher la limite du triangle rose, partie charnue à la base de la griffe. Cette limite dépassée, vous risquez de provoquer un saignement. Mieux vaut procéder par petites coupes successives plutôt que de couper franchement et d’atteindre la partie vivante.

L’état des griffes de votre chat est un véritable indicateur de santé. Trop durs ou trop mous, ils sont les signes de carences éventuelles ou d’attaques bactériennes. Si votre chat se mange les ongles, il peut être dans une phase d’anxiété qui risque de déboucher sur une dépression. Il est alors conseillé de consulter votre vétérinaire.


Le bac à litière

Où le placer?
Les chats ont une réputation de propreté, ils font leur besoins au bon endroit et se nettoient souvent. À vous de transformer ces prédispositions en bonne habitudes. Les chatons apprennent la propreté plus vite que les chiots, car leur instinct les pousse à recouvrir leurs excréments. Ainsi, une chatte montre à ses petits où se soulager dès qu'il commencent à manger des aliments solides, c'est-à-dire vers 3 ou 4 semaines. Au moment de l'adoption, il sont donc, en général, déjà propres.


Quel type de bac utiliser?
Pour des raisons d'hygiène, les bacs à litière sont fabriqués en matière fibre de verre (généralement rectangulaires). Ceux avec couvercle présentent l'avantage de dissimuler la litière souillée, d'empêcher les projections et de masquer les odeurs. Si vous optez pour ce type de bac, n'oubliez pas de changer la litière quotidiennement. Des bacs jetables peuvent être utilisés en voyage, ou lors d'expositions.




La litière
Différents types de litière sont disponibles dans le commerce. Les chats ont leurs préférences, mais la plus absorbante est la meilleure. Sachez que les litières odorantes conviennent généralement davantage aux maîtres qu'aux chats, qui peuvent même refuser de les utiliser. Enlevez les souillures dès que possible, au moins une fois par jour et davantage si deux chats utilisent la litière. Nettoyez et désinfectez entièrement le bac au moins une fois par semaine. Les femmes enceintes ne doivent jamais manipuler le bac à litière, à cause du risque de toxoplasmose pour leur futur bébé.


L'éducation
Discipliner un chaton n'est pas difficile. Présentez-lui le bac à chaque occasion. S'il se soulage dans la maison, il est important de parfaitement nettoyer l'endroit pour bien en éliminer l'odeur, sans quoi le chat retournera au même endroit comme s'il s'agissait de toilettes. N'utilisez pas de produit à base d'ammoniaque dont l'odeur est proche de celle de l'urine. Votre vétérinaire, ou une bonne animalerie, pourra vous recommander un produit nettoyant biologique convenable.


Un examen attentif

Un soin hebdomadaire est le moment idéal pour toutes sortes de petites vérifications.


Les yeux
Vérifiez qu’ils ne présentent pas d’écoulement, de rougeur ou de gonflement. Baignez les paupières à l’aide d’un coton doux humidifié avec un nettoyant ophtalmique pour chat ou avec du sérum physiologique.


Le nez
Un chat en bonne santé doit toujours avoir une truffe humide et propre. Certains chats peuvent avoir des sécrétions nasales sèches au coin des narines. Vous les éliminerez facilement avec une compresse ou un mouchoir en papier imbibé d'eau tiède préalablement bouillie.
(Un nez sec ou morveux doit entrâiner une consultation chez le vétérinaire).


Les oreilles
Une inflammation ou une odeur particulière sont des symptômes qu’il ne faut pas négliger. Le cérumen doit être couleur miel, bien réparti, inodore. Pour nettoyer les oreilles, utilisez une solution nettoyante et essuyez l’excès de cérumen avec du coton.
(Ne jamais utiliser de coton-tige ni de solution aqueuse ou alcoolisée).


Les dents
Les dents de lait apparaissent entre la deuxième et la sixième semaine, les dents définitives à partir de 4 mois. La tartre a tendance à se déposer à la longue sur les dents et à provoquer l'inflammation des gencives et une mauvaise haleine qui peuvent, à l'extrême, entraîner la chute des dents. Votre vétérinaire vous conseillera et pourra effectuer un détartrage à ultrasons. (La consommation de croquettes dures et friables favorise l'élimination mécanique du tartre par frottement).


Les pattes
Normalement, le chat les nettoie lui-même. Néanmoins, si elles sont sales (ce qui peut arriver par mauvais temps), nettoyez-les avec un coton humide.


En cas de salissure dangereuse

Si sa fourrure a été salie par une substance qui pourrait être dangereuse, enveloppez le chat dans une grande serviette ou mettez-lui une collerette pour éviter qu’il ne se lèche. Puis nettoyez de la façon suivante, selon la substance :

Peinture, vernis : Attendez que ça sèche, puis coupez soigneusement le poil avec des ciseaux. N’utilisez pas de solvants à peinture qui peuvent être nocifs pour la peau.

Produits pétroliers : Recouvrez d’huile végétale de cuisine ou de savon liquide. Nettoyez doucement avec de l’eau savonneuse tiède et rincez soigneusement.

Goudron : Coupez les poils souillés ou frottez avec de l’huile végétale de cuisine, puis reportez-vous aux instructions précédentes (pour les produits pétroliers).

Source : Votre chat (John et Caroline Bower) et Mondou








© Chatterie Jovisca