Saviez-vous que, tout comme le chien, votre petit félin peut apprendre des tours? Dans cet article, nous vous enseignons comment lui apprendre à s’asseoir à la demande et à taper dans la main (HIGH FIVE)!


Apprendre des trucs à un chat est une activité stimulante, voire plaisante pour celui-ci. Cela peut d’ailleurs contribuer à régler d’éventuels problèmes de comportement! De plus, cela renforcera votre relation avec lui, et il pourrait même devenir plus affectueux. Bien que plusieurs techniques puissent être utilisées pour inculquer votre enseignement à votre petit compagnon, comme celle du clicker, nous utilisons dans cet article, une méthode simple qui ne requiert aucun objet et qui est facilement réalisable à la maison.


Comme le chat n’adopte un comportement que si cela lui rapporte quelque chose, les seules techniques de dressage qui fonctionnent sont celles faisant appel au renforcement positif. Toutes les techniques restrictives ou punitives démotiveront l’animal. Certains félins sont beaucoup plus difficiles à motiver que d’autres. Vous croyez que c’est peut-être le cas du vôtre? Eh bien, vous pourriez être agréablement surpris!


Motiver son chat


Parmi les différentes méthodes, la plus simple est celle qui consiste à lui offrir une gâterie. En effet, la très grande majorité des chats y verront une grande source de motivation. Si votre animal n’est soumis à aucune restriction alimentaire, trouvez deux sortes de gâteries :!

- La gâterie irrésistible (celle pour laquelle il ferait n’importe quoi!
- La gâterie qu’il aime, mais de façon plus modérée.


Il peut même s’agir de sa nourriture habituelle si vous rationnez ses portions. Même s’il est agréable d’entraîner un félin, faites attention à ne pas trop le gâter afin d’éviter qu’il prenne du poids! Au départ, utilisez la gâterie irrésistible, car vous voulez que l’animal fasse des efforts pour comprendre ce que vous attendez de lui. Puis, au fur et à mesure, quand il s’améliore et que cela lui demande de moins en moins d’effort, coupez la gâterie en deux, voire en quatre. Ainsi, vous vous assurerez de ne pas trop le nourrir. Enfin, lorsqu’il a bien assimilé son apprentissage, offrez-lui ses gâteries ordinaires.


Avant de commencer l’entrainement, il y a quelques règles de bases à connaître


1. Le chat ne reste pas motivé très longtemps.
Il vaut mieux faire 3 petites séances de 5 minutes dans une journée, plutôt qu’une longue séance de 15 minutes.

2. Le chat est un être routinier.
Il est préférable de toujours pratiquer l’enseignement aux mêmes heures et au même endroit, du moins, au début du processus d’apprentissage.

3. Si la nourriture de votre chat est rationnée, vous constaterez qu’il est beaucoup plus motivé avant ses repas.

4. L’endroit choisi pour l’entraînement doit être calme et exempt de toute distraction.

5. Il ne faut jamais s’impatienter ou punir l’animal. L’expérience doit toujours être agréable.


Étape 1 : Assis!

1. Asseyez-vous par terre et attirez votre chat vers vous avec une gâterie.
Tenez celle-ci fermement avec le bout de vos doigts, qui sont pointés vers le haut.

2. Présentez-lui la gâterie en plaçant votre main devant sa face, légèrement plus haut que son nez.

3. Dès qu’il cherche à attraper la gâterie, déplacez-la de sorte à la positionner au-dessus de sa tête, ainsi, il sera forcé de reculer et de s’assoir.

4. À l’instant même où ses fesses se posent par terre, donnez-la lui en disant « assis! », puis félicitez-le.

5. Votre chat exécute la demande « Assis! » de façon impeccable en attendant sagement sa gâterie?
Félicitez-le, mais offrez-lui désormais une récompense que deux fois sur trois, puis une fois sur deux, et ainsi de suite. C’est le principe de la loterie! Il comprendra qu’il reçoit parfois une gâterie, et parfois non. Le seul moyen pour lui de le savoir est d’exécuter le tout!


Note 1:
S’il tente d’agripper la gâterie avec ses dents ou avec ses pattes sans s’asseoir, montez légèrement votre main au-dessus de sa tête, puis redescendez- la de sorte à l’obliger à reculer et à s’asseoir. Soyez patient! Il finira par s’asseoir.


Note 2:
Il est important de ne lui donner la gâterie que s’il pose ses fesses sur le sol, et que ses pattes soient aussi posées au sol. S’il lèche la gâterie, ce n’est pas grave : mais il ne doit pas l’obtenir tant qu’il n’a pas réussi l’exercice. Soyez cependant indulgent avec lui les premières fois, il n’a pas besoin de s’asseoir parfaitement. Aussitôt qu’il pose les fesses par terre, ne serait-ce qu’une seconde, donnez-lui la gâterie afin de le garder motivé. Lorsqu’il aura compris le principe de s’asseoir, vous pourrez attendre qu’il exécute le tour de mieux en mieux avant de lui donner la gâterie. Très rapidement, vous n’aurez qu’à présenter la main, dont les doigts sont pointés vers le haut devant lui, pour qu’il s’assoie.


Note 3:
Attention de ne pas le récompenser pour le fait qu’il se relève après s’être assis. C’est ce qui arrivera si vous attendez avant de lui donner la récompense. La synchronisation du moment où il s’assoit et de celui où vous lui donnez la gâterie est primordiale


Note 4:
Le chat sera plus réceptif au geste de votre main qu’à la demande « Assis! »; par contre, assurez-vous tout de même de la formuler car, au fil du temps, seul ce mot le fera réagir. Et surtout, n’oubliez jamais de le féliciter : la récompense verbale est tout aussi importante que la gâterie »!


Chaque chat étant différent, le temps requis pour parvenir à faire ce tour varie d’une seule séance à plus d’une dizaine. De plus, il est possible que votre propre façon de faire ne soit pas parfaite au début. Vous apprenez autant que votre chat dans ce processus. Il faut savoir que la courbe d’apprentissage d’un chat est très lente au début, mais lorsqu’il comprend le principe, elle grimpe en flèche. Vous aurez peut-être d’abord l’impression qu’il ne comprend rien puis, du jour au lendemain, il se mettra à faire le tour de façon presque parfaite. Soyez patient. Rappelez-vous que les séances d’apprentissage ne doivent pas durer plus de 5 à 10 minutes à la fois, sinon votre petit compagnon perdra sa motivation. Dans la mesure du possible, assurez-vous de déterminer la séance de façon positive avec la réussite d’un tour.






Étape 2 : Tape dans ma main!

1. Demandez à votre chat de s’asseoir

2. Une fois qu’il s’est exécuté, prenez une gâterie et insérez-la entre deux de vos doigts à l’intérieur de votre main ouverte.

3. Positionnez votre main bien au-dessus de sa tête, à droite ou à gauche.
La plupart des chats étant gauchers, vous pouvez aider le vôtre en plaçant votre main à la gauche de sa tête, comme si vous vouliez qu’il fasse un high-five.

4. À la seconde où il touche votre main avec une seule de ses pattes, donnez lui la gâterie en disant « high five! » et en le félicitant.

Note 1:
S’il tente de se lever sur ses pattes arrière pour saisir la gâterie avec ses dents ou ses pattes avant, retirez votre main pour qu’elle soit hors de sa portée et répétez l’exercice.


Note 2:
Ne soyez pas trop exigeant au début : au départ, peu importe l’endroit où il touche votre main, donnez-lui la gâterie. Au fur et à mesure qu’il comprend vos attentes, devenez de plus en plus exigeant afin qu’il pose sa patte au centre de votre main. Une fois qu’il aura compris le principe, faites un petit mouvement vers l’avant quand sa patte touche votre main comme pour faire un vrai high-five. Le « high-five ! » est généralement plus facile à enseigner que le « Assis! », car le chat a déjà compris que vous attendez qu’il exécute un acte spécifique. De plus, il est naturel pour lui de lever la patte pour obtenir quelque chose. Soyez très patient et ne vous découragez pas. Voyez cette activité comme un jeu motivant et attendez de voir la surprise sur le visage de vos invités lorsque vous leur montrerez ce que vote chat peut faire!


Source : Magazine Animal









© Chatterie Jovisca