La domestication du chat a commencé il y a plus de 4000 ans. Mais l’élevage sélectif et la recherche de l’unité morphologique au sein d’une race ne sont apparus qu’à la fin du X1Xe siècle.

Le premier chat était un chat sauvage africain, petit et tacheté. L’espèce évolua lentement, et au XV11e, les Européens commencèrent à rapporter de leurs voyages des chats à poil court ou long découverts à travers l’Europe lointaine et l’Asie. Cette diversité était apparue naturellement, en fonction des conditions climatiques. C’est à cette époque que furent importés en Europe le Persan (voir : Le persan et L’angora turc), venu de Turquie, deux précurseurs des chats à poil long d’Europe.


Les premiers pedigrees


La sélection, l’établissement de pedigrees agréés et les concours n’ont réellement commencé qu’à la fin du X1Xe siècle, d’abord en Angleterre, puis aux États-Unis. Parmi les premières races reconnues se trouvent les Siamois, les Persans, les chats de l’île de Man, les Abyssins, les Angoras et les Maine Coons (seulement au États-Unis). Aujourd’hui, il existe plus de cinquante races de chats, bien que les plus récentes soient controversées. En effet, des divergences entre les pays subsistent : l’Oriental à poil court, par exemple (voir : L’Oriental), est considéré comme une race distincte des Siamois aux États-Unis, ce qui n’est pas le cas en Grande-Bretagne.


Pourquoi choisir un chat de race

Physique et personnalité
On peut être attiré par une race de chats pour la beauté ou l’originalité de son physique, mais aussi pour sa personnalité. Ce critère s’est en effet considérablement affirmé grâce aux croisements sélectifs. En général, les chats fins de type Siamois sont plutôt extravertis et bruyants, tandis que les gros chats robustes, comme les Persans ou les Maine Coons, demeurent plus calmes et moins démonstratifs. Mais en aucun cas, il ne faut négliger le caractère spécifique de chaque individu.





Les expositions
Acquérir un chat de race en vue de le faire concourir ne doit pas être décidé à la légère. En effet, acheter et entretenir un chat de concours représente un investissement financier considérable et demande beaucoup de temps, et rien ne garantit qu’un chaton deviendra un champion. En outre, un chat d’exposition doit faire preuve d’une grande patience et d’une docilité exceptionnelle. Aussi, ne concourez que si vous et votre chat y prenez réellement plaisir, en en acceptant d’avance les éventuelles défaites.




Si vous cherchez un chat de race

Demandez à votre vétérinaire, à vos amis ou à une association de race de vous recommander un éleveur
Rencontrez toujours l’éleveur en personne pour choisir votre chat ou votre chaton
Visitez plusieurs élevages pour comparer les équipements et les prix
Si vous avez l’intention de faire concourir votre chat, rencontrez l’éleveur en compagnie d’une personne qui connaît la race
Vérifiez que les deux parents sont inscrits au livre des origines de la race concernée
Renseignez-vous sur les maladies héréditaires dans la lignée des deux parents
Établissez à l’avance ce que vous ferez si le chaton est malade ou s’il ne s’adapte pas
Le chaton doit être inscrit à 5 semaines : remplissez et retournez les documents de transfert

Source : Votre chat (John et Caroline Bower)









© Chatterie Jovisca