Si la naissance d’une portée de chatons est un phénomène qu’on ne se lasse pas de regarder, le développement sensoriel de chacun est sans doute encore plus fascinant à observer.


Des créatures fragiles

Les chatons naissent sourds et aveugles. Les oreilles commencent à percevoir quelques sons au bout d’une semaine. Ce n’est qu’entre la deuxième et la quatrième semaine que leur ouïe atteint son plein potentiel. Quand aux yeux, ils ne s’ouvrent que dans la deuxième semaine de leur vie. S’ils sont bleus au début, ils prennent leur couleur définitive lorsque le chaton a environ deux mois.


L’odorat

Même si l’odorat est le sens le moins développé du chat, c’est lui qui se manifeste en premier, et ce, dès les premières secondes de vie de minou. C’est grâce à cela que le chaton sent immédiatement le lait maternel et peut se diriger vers les mamelles. Il peut repérer sa mère dans un rayon de 50 cm.


Vers l’indépendance


À l’âge d’un mois, les chatons maîtrisent mieux leur sphincter et peuvent apprendre à utiliser la litière. Ils interagissent de plus en plus avec les humains et ronronnent déjà.

À l’âge d’un mois, les chatons maîtrisent mieux leur sphincter et peuvent apprendre à utiliser la litière. Ils interagissent de plus en plus avec les humains et ronronnent déjà.

À compter de la cinquième ou sixième semaine de leur vie, les chatons peuvent être initiés à la nourriture solide sous forme de pâtée, le temps que toutes leurs dents soient bien sorties. C’est à cet âge que leur mère a tendance à les repousser et à les sevrer. Il faut alors se rendre chez le vétérinaire pour le premier examen de santé, et l’administration des vaccins et vermifuges. Deux semaines plus tard, les chatons seront prêts à rejoindre leur future famille.



Source : Votre chat (John et Caroline Bower)













© Chatterie Jovisca