Tant de chats abandonnés attendent d’être adoptés! Alors pourquoi ne pas chercher votre futur compagnon dans un refuge? Sachez cependant bien le choisir. Si vous ne vous sentez pas le courage d’affronter l’énergie débordante d’un chaton, pourquoi ne pas adopter un chat sans maître? Ils sont hélas très nombreux et certains retournent presque à l’état sauvage. Si vous désirez un chat d’une race particulière, vous trouverez peut-être ce que vous cherchez dans un refuge. Sachez toutefois qu’il n’aura pas de pedigree.

Plusieurs personnes croient, à tort, qu’en abandonnant leur chat dans la nature, celui-ci saura se débrouiller seul, c’est-à-dire se nourrir et s’abriter. Bien que le chat soit un prédateur, ses instincts, et surtout son habilité à chasser sont considérablement refoulés s’il a été dégriffé et habitué au confort douillet d’une demeure. De plus, l’animal a souvent peu de réserves, et il est bien difficile pour lui de trouver les 15 à 20 rongeurs ou oiseaux quotidiens nécessaires à ses besoins. Sans compter que sur le plan psychologique, être séparé de ceux qu’il considérait comme sa famille peut grandement affecter sa capacité de survie.

Un chat qui vous convienne


Vos critères de choix
Tout attendrissant qu’il soit, un compagnon ne doit jamais être choisi uniquement sur son apparence. Pour vous aider dans votre décision, déterminez au préalable les qualités que doit avoir l’animal afin de s’intégrer au mode de vie de votre foyer. Une formulation claire de vos critères vous évitera bien des déceptions. Si vous habitez en appartement, par exemple, il vaut mieux ne pas ramener un chat habitué à vivre à la campagne.


Réunir un maximum d’informations
N’hésitez pas à questionner les responsables du refuge; ils connaissent leurs pensionnaires. Si, par exemple, vous avez déjà un chat, demandez-leur si celui que vous avez choisi s’entend bien avec ses congénères. Les propriétaires précédents du chat peuvent constituer une source d’information importante, mais ils tairont peut-être tout problème éventuel de santé ou de comportement. Essayer malgré tout d’en savoir le plus possible : un chat ne donnera jamais le meilleur de lui-même s’il est malheureux.




Un chat en bonne santé

Reconnaître un chat en bonne santé
Il doit avoir les yeux et le poil brillants, ne montrer aucun symptôme tel que claudication, vomissements, diarrhée, écoulement nasal ou oculaire, respiration difficile. Un chat malade peut se rétablir avec de l’affection, du temps et du dévouement. Mais s’il semble très atteint, il vaut mieux éviter de l’adopter, surtout si vous avez d’autres chats.


Les maladies fréquentes


Les maladies infectieuses; coryza, péritonite (P.I.F.), leucose féline et immunodéficience (FIV). (Voir: Les maladies infectieuses) sont surtout répandues parmi les chats abandonnés et les chats de gouttière. Le coryza et l’entérite sont fréquents dans les refuges surpeuplés. Faites faire au plus vite les vaccins qui manquent par votre vétérinaire. N’oubliez pas qu’un test FIV est indispensable car il n’existe pas de vaccin contre cette maladie. De même, si le chat n’est pas castré, faites pratiquer rapidement cette opération.


Installer votre chat à la maison

Il est préférable de ne pas laisser sortir tout de suite un chat que l’on vient d’adopter. Après une semaine, il devrait être en mesure de reconnaître son nouvel environnement. Caressez votre chat et parlez-lui pendant ses repas, sauf s’il est particulièrement farouche. Si vous avez d’autres animaux domestiques, procédez par étapes pour les aider à se familiariser les uns aux autres. Placez le nouveau venu dans une cage de transport et laissez les autres animaux circuler dans la même pièce, afin qu’ils s’habituent à son odeur. Soyez patient. Les chats abandonnés ont souvent été maltraités et ont besoin d’un peu plus de temps que d’autres pour s’acclimater.



Comment évaluer l’âge d’un chat abandonné?


Il est difficile d’évaluer exactement l’âge d’un chat. Demandez l’avis du personnel d’un refuge ou d’un vétérinaire. Cependant, au-delà de cinq ans, seuls la dentition, la condition physique et le comportement permettront une évaluation approximative.


Comment le choisir?


  • Est-il en bonne santé?
  • A-t-il été vacciné et castré?
  • Quel âge a-t-il environ?
  • Cherchez-vous un chaton ou un jeune chat?
  • S’il s’est perdu, où a-t-il vagabondé? Sinon, pourquoi ses précédents maîtres ne veulent-ils plus de lui?
  • Est-il propre?
  • Paraît-il amical et sociable ou montre-t-il des signes de timidité?
  • Vivait-il auparavant en appartement ou à l’extérieur?
  • A-t-il fréquenté des enfants et des animaux domestiques?
  • S’il est à poil long, supporte-t-il le toilettage?

  • Source : Votre chat (John et Caroline Bower)









    © Chatterie Jovisca