Séparé de sa mère, de ses frères et de ses sœurs, votre chaton se sentira très seul arrivé chez vous. Afin d’adoucir au maximum son total dépaysement, il est indispensable de parfaitement préparer son arrivée au sein de sa nouvelle famille.Vous êtes maintenant le seul responsable de la sécurité de votre chaton. Vous prenez le relais de sa mère et de l’éleveur et c’est vers vous que le chaton se tournera pour trouver confiance et protection. Protéger-le, sa croissance et son équilibre dépendront de votre attention.

À son arrivée, votre chaton découvre chez vous un tout nouvel environnement. Séparée de sa mère, de ses frères et de ses sœurs, votre chaton se sentira très seul arrivé chez vous. Il est maintenant loin de "sa famille" et pour lui, rien n'est plus pareil! Il est donc normal qu'il se sente un peu perdu. Afin d’adoucir au maximum son total dépaysement, il est indispensable de parfaitement préparer son arrivée au sein de sa nouvelle famille. Avant de le sortir du panier, assurez-vous de n’avoir laissé aucune issue ouverte.

Pour lui procurer un sentiment de sécurité, il est important d’introduire progressivement le chaton dans son nouvel environnement, en particulier s’il s’agit d’une famille nombreuse et bruyante. Si le foyer comprend des enfants en bas âge et d’autres animaux, il vaut mieux limiter le chaton, au début, à l’usage d’une seule pièce. Donnez-lui le temps de faire connaissance avec chaque membre de la famille dans le calme; ceci vous évitera des problèmes ultérieurs. Si vous le manipulez trop votre chaton sera fatigué ce qui rendra sa période d'adaptation plus longue. Vos mains, qu'il ne connaît pas encore, risquent de l'intimider.


Le transport
Planifier son arrivée le week-end
Le week-end est une période de calme et la disponibilité des membres de la famille est en général plus grande. Avec beaucoup d’attention et d’amour autour de lui, il comprendra très vite que maintenant vous êtes son maître et son ami.
Prévoir sa caisse de transport
Il est dangereux de faire voyager un chaton en liberté dans un véhicule, autant pour le chaton que pour les passagers. Une caisse est indispensable pour transporter le chaton en toute sécurité. Pour son confort, placez une couverture au fond, une couverture ou un jouet de son domicile précédent procureront au chaton un sentiment de sécurité. Sachez que le stress du transport peut provoquer des « oublis », veillez à emporter un rouleau de papier absorbant et un autre tapis. Pensez à prendre la caisse assez grande car elle pourra servir également lorsque votre chaton sera devenu adulte. Une caisse obscure rassurera votre chaton qui se sentira bien protégé.

La découverte de son nouvel environnement, des nouveaux membres de la famille, des congénères éventuels (chiens ou chats déjà présents au sein de votre foyer) est une étape très importante qui va conditionner la réussite de l’intégration de votre chaton dans son nouveau foyer. Celle-ci doit s’opérer de manière très progressive et tout en douceur. Certaines habitudes à prendre et quelques petits aménagements vous permettront de protéger votre nouveau chaton des « pièges existants » au sein de votre foyer.

Son trousseau



Il est important qu’à l’arrivée du chaton dans son nouveau lieu d’habitation, il puisse trouver tout son trousseau. Chaque objet aura sa place dans votre foyer et vous aurez à les faire découvrir à votre nouvel ami en commençant par la litière pour qu’il puisse y effectuer immédiatement ses besoins, puis son couchage qui va devenir son havre de paix et de sécurité, et enfin ses jouets et accessoires.

Son panier: Un couchage confortable où le chaton sera en sécurité (mais lui seul choisira son lit).

Sa litière: Un bac à litière suffisamment profond et une pelle pour enlever les selles : l’idéal une caisse recouverte pour éviter les projections et limiter les odeurs.

Deux gamelles: Une petite pour les croquettes (un chat adulte ne consomme que 60 à 70 g par jour) et une plus grande pour l’eau fraîche à maintenir à disposition en permanence.

Son griffoir: Afin d’éviter les dégradations de votre intérieur.

L’arbre à chat: Les chatons adorent grimper sur une position haute (dominante) et se contorsionnera entre deux branches. Il permettra de limiter les courses folles et les voltiges sur certains de vos meubles tout en répondant à son besoin d’exercice.

Ses jouets: Que vous lui aurez choisis ou fabriqués.

Une place bien à lui

Un chat a besoin d’avoir son coin. Placez ses écuelles et son bac à litière (à 8 semaines un chaton est propre) dans un endroit calme et facile d’accès, mais pas trop près l’un de l’autre. Installez son bac à litière, un carton et une couverture dans un endroit tranquille et chaud. Enfermez-le dans une pièce et montrez-lui les autres progressivement. Ne le laissez pas sortir avant qu’il ne soit habitué à son nouveau foyer. A ce propos, beaucoup de chats trop rêveurs ont eu des accidents en voulant poursuivre un papillon qu'ils avaient vu passer dans le ciel ; pour ne pas encourir de tels risques, il serait avisé de fixer aux fenêtres une moustiquaire qui ramène votre minet à la réalité. Soyez doux et patient avec lui. Amusez-le sans cependant l'épuiser. Ne le forcez pas à venir à vous: laissez-le au contraire venir à vous graduellement. Pour dormir, un panier n'est pas indispensable mais il y a de fortes chances pour qu'il ne soit pas pris en considération par l'intéressé, à moins que son maître soit un ferme adepte de la maxime " chacun à sa place ". Organisez-vous de façon à maintenir un horaire fixe pour les repas et si possible, pour le rituel quotidien du brossage, qu'il faut introduire dès que possible dans la vie du Persan. Ne vous inquiétez pas si dans les premiers jours d'installation dans sa nouvelle famille ou lorsqu'il change de maison, le chaton semble se désintéresser de la nourriture. Dans la plupart des cas, c'est simplement parce qu'il doit s'adapter. Dans les premiers temps, tâchez de ne pas le laisser trop seul et aidez-le à découvrir la maison, les membres de la famille et les amis les plus proches.

Les bons gestes

Sachez manipuler vote chaton avec précaution. Tout geste brusque ou brutal peut terroriser votre animal.


→ Pour le porter: La meilleure façon de le saisir est de glisser une main, largement ouverte sous son abdomen et l’autre sous son arrière-train pour les races plus grandes. Pour lui montrer votre autorité, vous ne lui ferez aucun mal en le prenant par la peau du cou, comme le faisait sa mère pour le transporter.

Les mauvais gestes
Le tirer par la queue.
Le prendre par la tête.
Glisser vos deux mains sous ses pattes avant.

Les bonnes attitudes


Pendant la présentation, ne tolérez aucune agressivité. Effectuez-la en terrain neutre pendant le jeu ou un repas. Répétez l’opération jusqu’au moment ou les chats supportent la présence de l’autre et commencent à partager. Une relation hiérarchique va alors s’instaurer entre les deux chats, hiérarchie que vous devez absolument respecter.

→ Maintenez les privilèges de l’ancien (chien ou chat) les premiers jours.

→ Tranquillisez-le sur son territoire intime.

→ Isolez le chaton pour qu’il apprenne progressivement la maison et évite de se cacher sous les meubles.

→ Prélevez des sécrétions faciales du chaton à l’aide d’un chiffon et frotter les bas des murs des autres pièces afin que l’ancien s’habitue à l’odeur du chaton

La découverte de l’environnement


Les dangers ménagers
Sans que l’on s’en rende réellement compte, de nombreux pièges existent au sein de votre foyer et certains gestes ou oublis peuvent être préjudiciables à la sécurité de votre chaton. De nouvelles habitudes et certains aménagements vous permettront de protéger votre chaton de possibles accidents domestiques.

Les chatons ont une fâcheuse tendance à s’installer dans les placards, les tiroirs, les paniers à linge et très souvent les tambours de machine à laver ou de sèche-linge. Prévoyez les futures cachettes de votre nouveau compagnon, vous limiterez ainsi les risques d’accidents. Apprenez également à regarder où vous mettez les pieds et ne refermez les portes que si une jolie petite boule de poils ne se trouve pas sur le seuil.

Aménagements domestiques
→ Cacher les fils électriques
→ Obstruer les prises de courant
→ Ranger tous les pesticides, désherbants et raticides
→ Ranger tous les médicaments
→ Ranger tous les petits objets : élastique, punaise, aiguille, etc

Les plantes d’intérieur


Par instinct, le chaton ne mange pas les plantes qui lui sont nocives, mais il est prudent d’éviter les plantes toxiques dans votre foyer. Pour avoir une liste exhaustive, consultez votre vétérinaire.

Liste des principales plantes nocives : Cyclamen, Houx, Gui, Glycine, Philodendron, Azalée, Rhododendron, Pommier d’amour, Laurier rose, Poinsettia, Lierre, Aucuba, Pois de senteur, Ficus

Habitues à prendre


→ Ne pas laisser traîner de sacs de plastiques ou d’objets en mousse.
→ Fermer le couvercle de la poubelle et celui des toilettes (attention à la ficelle du sac poubelle que tous les chats adorent avaler…)
→ Recouvrir les plaques électriques avec des objets adéquats.
→ Limiter l’accès au balcon ou loggia.
→ Attention au fer à repasser, responsable de brûlures.

Les premiers repas


Vous devez absolument éviter tout changement brutal d’alimentation, sous peine de provoquer des troubles digestifs. Préconisez la continuité, au moins pendant quelques jours, de l’aliment donné auparavant.

Renseignez-vous auprès du donateur ou de l’éleveur sur son mode d’alimentation (nombre de repas/jour, rationné ou à volonté) et la nature de ses repas.

Si vous désirez changer son alimentation, vous devrez assurer une transition alimentaire entre l’ancien aliment et le nouveau sur une période d’une semaine.

La transition alimentaire permet de minimiser les risques de selles molles ou de diarrhées, très néfastes au bon développement du chaton.

Tableau de transition alimentaire
→ 1er et 2ème jours : 75% de l’ancien aliment et 25% du nouveau
→ 3ème et 4ème jours : 50% de l’ancien et 50% du nouveau
→ 5ème et 6ème jours : 25% de l’ancien et 75% du nouveau
→ 7ème jour : 100% nouveau

Ne jamais lui donner de restes pendant votre repas, vous l’habitueriez à quémander et à voler à table. Un déséquilibre alimentaire favorisant l’obésité pourrait alors survenir. Veillez par ailleurs à ce que votre chaton ait toujours de l’eau fraîche à disposition, et surtout laissez-le manger au calme.

La première nuit

Première séparation, première solitude, la première nuit est souvent très pénible pour votre chaton.

Où doit-il dormir ?
Sa vraie place n’est pas dans votre chambre, mais il ne refusera jamais de dormir avec vous. Sachez simplement que vous ne pourrez enlever à votre chat devenu adulte ce que vous lui avez permis au stade chaton. De plus, lorsqu’il grandira, il ne tardera pas à sortir et à être en contact avec les parasites extérieurs. Son hygiène devra alors être parfaite pour ne pas incommoder les membres de votre foyer. Sa vraie place est dans son panier, dans la pièce qui lui est destinée. La première nuit, ne cédez surtout pas à la tentation d’aller le cherche même s’il pleure. Restez impassible, l’apprentissage dure en général 3 ou 4 jours.

Contrôler son état de santé


Si vous avez acheté votre chaton (chat de race notamment), l’éleveur vous remet une carte de tatouage et un carnet de santé avec les vaccinations et examens effectués par le vétérinaire. Si votre chaton vous a été donné, une visite chez le vétérinaire est indispensable.

Visite vétérinaire
La première visite chez le vétérinaire (généralement déjà effectuée lors de la vente du chaton) n’est pas une simple consultation, mais un examen approfondi des principales fonctions organiques. Elle se conclut par un certificat vétérinaire détaillé et complet.

Cette visite doit être considérée comme la validation de l’achet (visite d’achat). Ce bilan de santé, le plus complet possible, confirmera l’état exact de santé de votre nouveau compagnon et écartera tous risques de vices cachés (maladies, malformation…).

Important
Selon la loi, vous avez un délai de 30 jours à partir de la livraison pour prouver ; avec votre vétérinaire, la gravité, mais surtout l’antériorité de vices cachés. Le vendeur sera alors obligé d’annuler la vente et de vous rembourser la somme versée pour l’achat, ainsi que les frais de vétérinaire engagés.

L’identification du chaton
Un des moyens d’identification de vote chaton se fait par l’insertion d’une petite puce électronique sous la peau. L’identification de votre chaton permettra de le retrouver plus facilement s’il se perd ou s’échappe. Dans le cas où votre chaton vous a été offert, rendez vous chez votre vétérinaire pour une première visite lors de laquelle les vaccinations et contrôles nécessaires seront effectués. Votre vétérinaire vous remettra le carnet de santé de votre nouveau compagnon et vous donnera tous les conseils utiles sur son alimentation, son entretien et les comportements spécifiques liés à sa race.

Comportement


Contrôles pratiques : tests de caractère
Ces tests, très simples à mettre en pratique, permettent très vite de mieux connaître le caractère de votre nouvel ami. Test de socialisation

Observer votre chaton de loin :
→ S’il accourt pour jouer avec vos lacets ou se frotter contre vous, cela signifie qu’il a été correctement socialisé.
→ S’il est craintif et cherche à fuir dès que vous l’approchez, sa socialisation n’a pas été correctement effectuée. Il est indispensable de reprendre cette phase et d’enrichir de jouets son espace de vie et de partager ses jeux avec lui.

Test de la boule de papier aluminium
Faite rouler une boule de papier aluminium devant votre chaton. Sa lenteur à réagir est l’expression de sa peur ou d’une grande indifférence au mouvement extérieur.

Test de dominance
Un chaton qui se laisse facilement caresser le ventre lorsqu’il est sur le dos, a parfaitement assimilé l’autorité parentale, il sera docile et facile à vivre. Si, au contraire, le chaton se débat ou cherche à griffer, son caractère le poussera à des réactions imprévisibles telles celles des caressés-mordeurs.

Test du bruit
Faites claquer vos mains fortement sans que votre chaton le voie. S’il se montre curieux tout en restant calme, votre chaton a été élevé dans un milieu riche et stimulant. S’il fuit, vous devrez très vite l’exposer aux bruits et aux contacts de la civilisation pour qu’il découvre de nombreuses et nouvelles sensations.



L’habituer aux enfants
Les enfants ont souvent tendance à trop cajoler le nouveau venu, à se montrer excités, à le toucher et à le tirer par la queue. Un chat adulte sait parfaitement éviter les enfants quand il ne souhaite pas être ennuyé, un chaton ne le fera pas. Vous devez expliquer à vos enfants que le chaton n’est pas un jouet, qu’il a besoin de beaucoup de sommeil et qu’il est absolument interdit de le réveiller juste pour le câliner. Il est même conseillé au départ d’interdire à vos jeunes enfants de jouer avec le chat en votre absence, ce qui évitera un coup de griffe malheureux. Même un chaton confiant peut devenir nerveux lorsqu'il est entouré par des enfants turbulents. Vos enfants doivent apprendre à être patients, à ne pas approcher tous en même temps du chaton et à ne pas le tenir trop serré. Même si le fait de posséder chez soi un chaton est très excitant, surtout pour les enfants, laissez-le tranquille.

Pas d’excitation
N’oubliez pas que votre chaton vient d’être transporté dans un environnement totalement inconnu. Freinez votre enthousiasme, agissez avec douceur et sans cri. Évitez les passages de mains en mains. Élevé dans une atmosphère trop bruyante ou agitée (attention aux enfants), votre chaton pourrait devenir un adulte peureux et craintif.



Face aux autres animaux

Quelques jours après son arrivée chez vous, le chaton peut être présenté aux autres animaux de la maison. (Voir : Le chat et le chien). Ne vous attendez pas à une amitié spontanée. Cependant, un chaton est généralement mieux accepté qu’un chat adulte. L’odorat étant primordial chez les animaux, placez d’abord le chaton dans son panier de voyage et laissez les autres animaux aller et venir à leur guise. Cette tactique évitera les conflits et permettra aux uns et aux autres de se familiariser. Il est inutile d’essayer de l’habituer aux rongeurs ou aux oiseaux, la cohabitation est difficilement possible. Pour les autre animaux, la présentation doit se faire sous surveillance et progressivement.

Le chien
Paradoxalement un chien bien sociabilisé acceptera le jeune chaton avec facilité. Certains chiens âgés peuvent se montrer moins tolérants, mais un léger coup de griffe de votre chaton fera très vite renter leur agressivité et l’intégration sera en général rapide et sans problème.

Un autre chat
La tâche peut s’avérer beaucoup plus difficile. Un chat adulte n’apprécie que très moyennement l’arrivée d’un chaton sur son territoire. Il manifestera son mécontentement par des attitudes de menace, car il n’accepte pas que ses petites habitudes soient bouleversées. L’acceptation totale peut demander plusieurs mois.


Source : Votre chat (John et Caroline Bower) et Royal Canin









© Chatterie Jovisca